Comment réaliser un profil LinkedIn parfait pour trouver un job ?

Voici quelques clés pour vous aider à construire un profil LinkedIn parfait dans l’optique de vous aider à trouver un job.

Un profil LinkedIn parfait, c’est 4 objectifs, 3 cibles et 2 étapes !

Les 4 objectifs à viser si vous cherchez un nouveau job et souhaitez réaliser un profil LinkedIn parfait

LinkedIn, est le plus grand réseau social généraliste professionnel au monde. Tout le monde (ou presque) a compris l’intérêt d’y être présent. Seulement voilà, une fois présent, beaucoup ne savent pas bien l’utiliser. Et pour bien savoir l’utiliser, il est tout d’abord indispensable de réfléchir aux raisons pour lesquelles vous êtes présent sur LinkedIn.

Si vous êtes cadre ou dirigeant, à la recherche d’un nouveau job, il existe, selon moi, 4 objectifs à viser sur LinkedIn et 4 seulement. Je vous recommande vivement de viser ces 4 objectifs.

Transition professionnelle : 4 objectifs !

Vous êtes présent sur LinkedIn et en recherche d’emploi, alors voici les 4 objectifs à viser sur LinkedIn :

L’objectif n°1 consiste à développer votre réseau professionnel.

Votre premier objectif consiste à faire de votre profil LinkedIn un véritable soutien à votre démarche Réseau. C’est l’enjeu principal de votre présence sur LinkedIn. LinkedIn vous aide à construire votre réseau professionnel, à condition bien sûr de savoir pratiquer la démarche Réseau !

Votre réseau se développe progressivement au gré de vos rencontres dans la vraie vie. C’est logique de viser ce premier objectif puisque LinkedIn est né, en 2003, justement pour permettre aux professionnels du monde entier de se connecter entre-eux et d’échanger.

L’objectif n°2 consiste à viser faire partie des premiers résultats de recherche des professionnels du recrutement

Quand j’évoque les professionnels du recrutement, je parle bien entendu des chasseurs de têtes, des DRH, des responsables RH, des consultants RH, des chargés RH. Une fois votre profil complété, une fois que vous avez un profil LinkedIn réellement « parfait », votre objectif consiste à faire partie des premiers résultats de recherche de ceux qui souhaitent repérer des candidats ayant votre expérience et vos compétences.

Pour chercher quelqu’un comme vous, quelqu’un qui présente les mêmes compétences que vous, ils saisissent dans le moteur de recherche LinkedIn (ou Google !) en moyenne cinq à sept mots clés correspondant aux compétences ciblées. Le but de jeu consiste alors à faire partie de leurs premiers résultats de recherche. Concrètement cela consiste à faire partie des 2 ou 3 premières pages de résultats, si ce n’est la première page !

Besoin d’aide pour créer votre profil LinkedIn « parfait » ? Consultez notre offre !

L’objectif n°3 consiste à vous faire repérer par des personnes, par exemple des chasseurs de tête, qui ne vous cherchent pas forcément

Vous pouvez également attirer l’attention des professionnels du recrutement grâce à votre activité sur LinkedIn. Par exemple en postant régulièrement des informations de qualité sur votre métier, votre secteur.

Entre deux rendez-vous, les chasseurs de têtes consultent régulièrement leur fil d’actualité sur l’application LinkedIn depuis leur smartphone. C’est donc l’occasion de vous rendre visible en étant actif ! Dans ce cas de figure, ils n’ont pas utilisé le moteur de recherche pour saisir des mots clés pour vous trouver. Vous vous êtes rendu visible uniquement grâce à votre activité sur LinkedIn.

L’objectif n°4  consiste à optimiser votre personal branding sur LinkedIn.

Tout cadre ou cadre dirigeant soigne aujourd’hui son personal branding. Il s’agit ici de soignez votre image professionnelle sur LinkedIn. Durant cette période de transition professionnelle, vous allez tout faire pour faire grimper l’audience sur votre profil LinkedIn.

Beaucoup de personnes vont visiter votre profil et vont se faire très rapidement une première opinion sur vous. Il en est de même pour les personnes que vous allez contacter dans le cadre de votre démarche Réseau.

Votre profil LinkedIn doit donc donner une première bonne image professionnelle afin de susciter le désir de vous contacter et aussi pour inspirer confiance à ceux que vous allez rencontrer. Rappelez-vous que la confiance constitue le socle de la démarche Réseau.

Un profil LinkedIn parfait vous permet donc de :

  • développer votre réseau,
  • faire partie des premiers résultats de recherche des professionnels du recrutement (les DRH, les chasseurs de têtes, les consultants RH, les chargés RH, …)
  • vous démarquer, vous faire repérer,
  • soigner et optimiser votre personal branding.

Bien entendu, vous n’êtes absolument pas obligé de viser ces 4 objectifs. Néanmoins, en période de transition professionnelle, si vous désirez mettre toutes les chances de votre côté, je vous le recommande vivement !

Les 3 cibles sur LinkedIn pour réaliser un profil LinkedIn parfait

Souvent vous n’avez qu’une seule cible sur LinkedIn : les recruteurs ! C’est une erreur ! En effet, vous avez 3 cibles sur LinkedIn !

3 cibles sur LinkedIn !
Vos 3 cibles sur LinkedIn : l’algorithme, les personnes du Réseau, les professionnels du recrutement.

Lorsque j’explique que dans l’immense majorité des cas, les recruteurs ne consultent pas la liste de vos compétences sur votre profil LinkedIn, ou quand je raconte que mes amis chasseurs de têtes, n’ayant pas beaucoup de temps, préfèrent que votre zone Infos soit relativement courte sur votre profil LinkedIn, le premier réflexe consiste à se dire que ça ne sert à rien de perdre son temps à identifier sa liste exhaustive de compétences sur LinkedIn, et encore moins d’essayer d’obtenir des recommandations de compétences, et que ça ne sert à rien non plus de décrire une zone Infos ultra-complète.

Le problème, c’est que si vous faites cela, vous prenez le risque d’obtenir un profil LinkedIn très peu performant ! Pourquoi ? Parce que vous omettez quelque chose d’ultra important. En effet, vous avez 3 cibles sur LinkedIn et finalement la cible constituée des professionnels du recrutement n’est que l’une de vos 3 cibles sur LinkedIn et d’une certaine manière elle n’est pas votre priorité parmi ces 3 cibles.

Je vous vois venir. Vous allez peut-être me rétorquer, que vous recherchez un nouveau job et que ce qui vous intéresse consiste à vous rendre prioritairement visible des recruteurs. Ce serait oublier plusieurs éléments !

Entre les recruteurs et vous, sur LinkedIn, il y a l’algorithme !

C’est l’algorithme de LinkedIn votre première cible ! C’est logique, LinkedIn fonctionne comme une base de données. Donc par exemple, lorsqu’un recruteur cherche quelqu’un comme vous, il ne sait pas comment vous vous appelez. Il va donc saisir dans le moteur de recherche 5 à 7 mots clés, ces mots clés représentant des compétences. Et puis ensuite c’est l’algorithme de LinkedIn qui entre en jeu et qui va décider ou pas, de vous faire apparaître dans les premiers résultats de recherche. Donc entre vous et les recruteurs, il y a les robots de LinkedIn ! Ce sont bien eux, vos premières cibles !

En recherche d’emploi, plus de 80% de vos chances de trouver le bon job proviennent de la démarche Réseau.

Le socle du réseauting c’est la confiance ! Par conséquent, il est tout à fait indiqué de renseigner votre profil LinkedIn de sorte à ce qu’il inspire confiance à cette deuxième cible. Certes, les recruteurs ne vont sans doute pas lire la liste de vos compétences sur LinkedIn mais vos interlocuteurs dans le cadre de votre démarche Réseau, y seront sensibles. Tout comme ils seront sensibles au nombre de recommandations récoltées pour chacune ! L’algorithme y sera d’ailleurs également très sensible alors que là encore les recruteurs s’en fichent bien souvent ! Votre deuxième cible sur LinkedIn est donc tout naturellement composée de toutes les personnes que vous rencontrez dans le cadre de votre démarche Réseau.

Et votre troisième cible est donc constituée des professionnels du recrutement : les DRH, les chasseurs de têtes, les executives search, les responsables RH, mais aussi et surtout les consultants RH et les chargés RH car ce sont prioritairement ces personnes qui vont mener les recherches sur LinkedIn.

C’est en gardant bien à l’esprit vos 3 cibles et dans l’ordre des priorités, que vous ménerez les actions les plus utiles dans le but de bien renseigner votre profil LinkedIn. C’est ainsi que vous prendrez soin notamment de :

  1. bien identifier la liste exhaustive de vos compétence et de récolter un maximum de recommandations sur ces compétences
  2. recueillir des recommandations écrites
  3. décrire une zone Infos en utilisant tout l’espace disponible

et bien d’autres choses encore !

Réglez bien votre profil LinkedIn

Avant de toucher à quoi que ce soit sur votre profil LinkedIn, réglez votre compte LinkedIn afin d’être en mesure de modifier votre profil LinkedIn sans prévenir tous vos contacts. Et puis je vous invite à régler votre compte afin de ne pas faire de pub pour vos concurrents !

Ne faites pas de publicités pour vos concurrents !

Lorsque l’on consulte votre profil LinkedIn, si vous n’avez rien touché dans les réglages par défaut, une fenêtre s’affiche sur la droite de votre profil et propose aux personnes qui consultent votre profil LinkedIn de cliquer sur d’autres profils LinkedIn. On y voit le prénom, le nom, le titre professionnel et la photo de chacun. Autant vous dire que si le recruteur remarque dans cette fenêtre un profil intéressant et clique dessus, vous avez peu de chances qu’il revienne sur le vôtre. Vous risquez donc de le perdre !

Si vous utilisez LinkedIn pour développer votre business, c’est pareil ! Ce serait dommage de faire de la publicité pour vos concurrents !

L’idée ici, c’est de vraiment conserver l’attention de celui qui consulte votre profil, sur votre profil et d’éviter de lui donner envie d’en consulter un autre.

Dans cette fenêtre, LinkedIn n’affiche pas obligatoirement des profils de personnes situées dans votre cercle de niveau 1. Parmi les personnes qui ont consulté votre profil, celles-ci consultent majoritairement ces profils que décide l’algorithme d’afficher.

Pour remédier à cet écueil, paramétrez votre compte pour empêcher l’affichage de cette fenêtre !

Depuis votre profil LinkedIn, cliquez en haut à droite sur Vous puis dans le menu déroulant sur Préférences et confidentialité.

Sur LinkedIn, ne faites pas de publicité pour vos concurrents !

Puis une nouvelle fenêtre s’ouvre. Sélectionnez bien Préférence du compte dans la fenêtre sur votre gauche, puis dans la grande fenêtre à droite, descendez un petit peu et l’option s’appelle « Autres pages consultées ». Cliquez sur changer puis poussez le bouton sur Non pour faire disparaître cette fenêtre.

La réalisation de votre profil LinkedIn parfait passe par deux étapes

Il est également essentiel de comprendre qu’un profil LinkedIn n’est pas un CV !

Etape 1 : Un profil LinkedIn parfait, c’est avant tout un profil LinkedIn très bien renseigné

1. Votre prénom et votre nom de famille

C’est évident mais vérifiez que le champs « prénom » contienne votre prénom et que le champs « nom » contienne votre nom de famille et non pas l’inverse ! Et si votre nom de famille peut se confondre avec un prénom alors je vous suggère de saisir votre nom de famille tout en majuscules !

N’ajoutez pas en recherche active, ou ce genre de mention à côté de votre nom de famille !

En France, dans le cadre d’une démarche Réseau, le simple fait de dire ou de d’écrire que vous êtes en recherche fait déjà fuir à peu près tout le monde ! Bien sûr, vous êtes en recherche active, mais de là à l’écrire : NON ! C’est une question de posture ! Si vous l’écrivez sur votre profil Linkedin, à côté de votre nom, vous allez de facto vous retrouver avec une adresse de profil (une URL) du type : www.linkedin.com/prenom-nom-en-recherche-active-96-493-007 !!! Là, les recruteurs vont se dire que vous et l’informatique, ça fait deux ! De là, à penser que vous et le digital, ça fait deux, il n’y a plus qu’un pas…

Si vous êtes une femme et que vous vous demandez si vous devez renseigner votre nom de jeune fille ou votre nom marital, je vous préconise d’indiquer le nom avec lequel vous êtes connue dans le monde professionnel.

2. Le titre de votre profil LinkedIn parfait

Dans le titre de votre profil LinkedIn, je vous recommande également de ne pas écrire que vous êtes disponible, en recherche d’emploi ou à l’écoute du marché. Le titre est un titre professionnel qui indique votre poste cible, votre secteur cible et vos principaux mots clés.

L’idée communément admise est de ne jamais se positionner comme en attente de quelque chose qui vienne de l’extérieur, comme quelqu’un qui attend qu’on lui offre un job. Vous proposez vos services en tant que …

Le titre doit également être accrocheur, très précis, et contenir vos principaux mots clés. Un mot clé représente l’une de vos compétences, c’est à dire un savoir-faire acquis durant vos expériences professionnelles.

Vous disposez de 220 caractères pour décrire votre titre, profitez-en !

Inspirez-vous d’exemples de bons titres de profil LinkedIn et utilisez des symboles pour séparer les mots clés.

3. Votre photo portrait

C’est simple, si vous n’avez pas de photo sur votre profil LinkedIn, vous n’avez pas un profil LinkedIn complet et si vous n’avez pas un profil LinkedIn complet, il n’y aucune chance pour que vous fassiez partie des premiers résultats de recherche des recruteurs.

Si vous souhaitez vous rendre visible la photo portrait s’impose naturellement. Mais pas n’importe quelle photo, une photo professionnelle bien sûr ! Pas de photos de vacances, ni de mise en situation de type en TGV première classe les pieds sur la table, entre amis, ou en famille. Surtout évitez de mettre un avatar à moins de postuler pour un poste nécessitant une grande créativité, et encore !

Linkedin est un réseau de professionnels, raison de plus pour être professionnel ! Il ne s’agit pas non plus de mettre une photo qui date de plusieurs années dans le but de vous rajeunir. Inutile de mettre une photo qui ne vous ressemble plus. L’idée c’est d’apparaître authentique, vrai, tel que vous êtes, professionnel !

Attention à ne pas négliger cet aspect de la communication. En effet, même si la qualité des photos a considérablement augmenté sur les réseaux sociaux ces dernières années, il est encore fréquent de rencontrer des photos floues, des photos qui présentent l’ombre générée par la lumière du flash sur le mur derrière soi. Faites appel à un photographe professionnel !

L’arrière-plan de votre photo portrait doit être cohérent avec le secteur que vous visez. Si votre secteur cible est le luxe, inutile d’aller vous faire prendre en photo devant un immeuble délabré ! Si vous ne travaillez pas dans l’environnement, inutile de vous faire prendre en photo devant vos arbustes préférés !

Regardez bien l’objectif du photographe, comme si vous regardiez votre interlocuteur en entretien, et évitez de plisser le front ou les yeux !

Ne pas mettre de photo est l’une des erreurs les plus graves sur Linkedin. En effet, lorsque vous recherchez un appartement ou une maison sur internet, ne trouvez-vous pas louche lorsqu’il n’y a pas de photos ? Sur Linkedin, votre profil a beaucoup plus de chances d’être regardé si vous en mettez une.

Avant de faire appel à un photographe professionnel, lisez bien les critères d’une photo portrait réussie sur LinkedIn !

4. La photo de couverture sur un profil LinkedIn parfait

Votre photo d’arrière-plan, appelée également bannière ou couverture, doit vous servir à vous démarquer. Quoi de pire, en effet, que d’avoir, la même que tout le monde !

Démarquez vous ! Ne laissez pas la photo d’arrière-plan que LinkedIn a mis par défaut. Une photo d’arrière-plan bien choisie vous aidera à faire passer très rapidement des idées phares. Lire aussi : Comment ajouter une photo d’arrière-plan à votre profil LinkedIn

Votre bannière LinkedIn inspira confiance et sera, elle aussi, en complète cohérence avec qui vous êtes et votre projet professionnel. Faites le deuil de votre poste précédent ! Si vous étiez pilote de chasse, que vous quittez l’institution et qu’aujourd’hui vous souhaitez vous reconvertir dans la direction d’un palace, inutile d’utiliser une photo de l’avion de chasse !

Apprenez à réaliser votre bannière LinkedIn avec l’outil Canva ! C’est très facile !

5. Vos contacts

Après quelques années d’expérience, avoir moins de 50 ou 100 contacts ne fait pas très sérieux. Si vous montrez entre 100 et 300 contacts après 15 ou 20 ans de carrière, on peut se poser des questions. Cet indicateur est important. Si vous avez plus de 500 contacts, vous obtiendrez la mention 500+. Je vous préconise de développer votre réseau de sorte à obtenir cette mention 500+. En effet, cela présente certains avantages :

  • cela évite qu’on se dise que vous avez un réseau trop petit et que peut-être vous n’êtes pas une personne aussi sociable que vous prétendez l’être. On pourrait penser que vous n’êtes pas un grand communiquant, que vous ne présentez pas un grand relationnel,
  • vous apparaissez comme quelqu’un qui dispose d’un réseau professionnel conséquent,
  • vous vous rendez visible auprès d’un plus grand nombre de personnes, donc vous augmentez vos chances d’atteindre vos objectifs,
  • une fois que vous obtenez le 500+, n’apparaît plus à cet endroit le chiffre exact de vos contacts. De plus en plus de professionnels sur LinkedIn ont ce 500+, vous apparaissez dans une certaine « norme », évitant ainsi qu’on se dise que votre réseau est trop petit ou trop grand. C’est aussi un moyen d’échapper à cette critique.

Très sincèrement, aujourd’hui, avoir moins de 500 contacts sur LinkedIn, c’est suspect !

La visibilité, c’est aussi une question de taille de réseau. Ce n’est pas non plus une raison pour se connecter avec n’importe qui. Pensez également à faire régulièrement le ménage !

Ne confondez pas votre carnet d’adresse avec votre profil LinkedIn ! Votre carnet d’adresses, il est au format papier, ou dans un fichier excel ou autre mais considérez que l’ensemble de vos contacts LinkedIn ne constitue pas votre carnet d’adresses. Votre carnet d’adresse est un sous-ensemble de vos contacts LinkedIn.

6. Vos coordonnées

Si vous voulez être contacté, il faut que vous soyez contactable et pour être contacté, renseignez toutes les informations utiles : e-mail ET téléphone.

Je suis toujours surpris des personnes réticentes à communiquer leur numéro de portable alors qu’elles cherchent activement un nouveau job. Après tout, pourquoi pas, mais dans ce cas, prenez temporairement un abonnement téléphonique à quelques euros, juste le temps de trouver votre nouveau job.

Est-ce que vous savez que l’un des premiers réflexes des chasseurs de têtes, lorsqu’ils consultent votre profil LinkedIn et d’identifier votre numéro de portable ! Vous vous dites que c’est inutile et que s’il a envie de vous contacter, il vous contactera puisque vous communiquez votre e-mail – Et si vous vous trompiez ? Je ne prendrais pas un risque pareil ! Avez-vous renseigné votre numéro de téléphone portable sur votre profil LinkedIn ?

7. L’URL de votre profil LinkedIn parfait

Personnalisez l’adresse (l’URL) de votre profil linkedin afin d’éviter toute une série de chiffres dans votre URL.

Préférez une URL qui se termine par prenom-nom ou nom-prenom. Cette simple disposition présente plusieurs avantages : vous apparaissez comme quelqu’un de plutôt à l’aise avec LinkedIn et l’informatique de manière générale, et vous inspirez davantage confiance. Et puis, sur le plan « image de vous », vous donnerez une meilleure image, en copiant-collant une URL personnalisée sur votre CV 2.0 ou dans la signature de vos e-mails.

Découvrez concrètement comment personnaliser l’URL de votre profil LinkedIn.

8. La zone Infos de votre profil LinkedIn parfait

Attention, c’est peut-être la rubrique la plus importante à remplir et aussi la plus difficile à renseigner. Votre résumé représente votre vitrine et les mots clés que vous utilisez sont très importants pour votre référencement, en particulier pour Google.

Vous disposez de presque 2600 signes (espaces compris), alors profitez-en !

Chaque mot doit être pesé et sous-pesé. N’oubliez pas que la plupart des personnes qui liront votre profil ne liront que cette rubrique ! Raison de plus pour allez droit à l’essentiel, chiffres et références à l’appui. Mettez vraiment ici ce qui vous fait sortir du lot : expérience dans un grand groupe, gestion d’un budget important, management de plusieurs centaines de personnes, trilingue… Faites en sorte que votre résumé raconte une histoire, votre histoire, donc ayez recours à la technique du storytelling.

Vous faites tout cela pour trouver un job, pour que l’on vous repère, pour que l’on vous contacte ! Alors, écrivez directement dans votre résumé (plutôt à la fin de celui-ci car si vous l’écrivez au début vous allez apparaître comme un chercheur d’emploi), votre adresse mail ET surtout votre numéro de téléphone portable pour que l’on vous contacte facilement.

N’oubliez pas que dans cette zone, le produit à vendre c’est vous-même !

Et puis je vous invite à mettre en gras certains mots ou certaines expressions mais surtout pas vos mots clés !

Je vous préconise également de rédiger celle-ci à la première personne du singulier.

Soyez authentique, soyez vrai. Inutile de mentir. C’est vrai pour cette zone comme pour toutes les autres de votre profil. Toutes vos relations peuvent lire votre profil, vous seriez immédiatement repéré.

Peu importe si les êtres humains lisent ou pas votre zone Infos, et il y a de fortes chances que beaucoup ne la lise pas entièrement ou très vite. Vous devez utiliser au maximum cette section parce que tout simplement c’est grâce à elle et à d’autres sections que vous serez trouvé ! Je me souviens d’un de mes clients, qui après avoir déjeuné avec un chasseur de têtes m’appelle. Un peu inquiet, il me dit : « Philippe, j’ai déjeuné avec un chasseur de tête aujourd’hui et il m’a félicité sur la qualité de mon profil LinkedIn. En revanche, il m’a dit que ma zone Infos était trop détaillée. Sur ce, je lui ai demandé comment il avait connu ce chasseur de têtes et il m’a répondu : « grâce à LinkedIn ». Autrement dit grâce à l’algorithme ! S’il n’y avait pas eu tous ces détails, mon client n’aurait pas fait partie des premiers résultats de recherche des recruteurs et n’aurait jamais déjeuner ce jour là avec le chasseur.

Je connais beaucoup de chasseurs de têtes qui prônent les zones Infos courtes arguant qu’ils n’ont pas le temps de les lire. De ce fait, vous auriez envie vous aussi d’écrire une courte zone Infos.

Ne confondez pas la logique du chasseur de têtes, qui, quoiqu’il arrive trouvera toujours des candidats pour ses clients, et votre logique qui consiste à vous rendre visible des recruteurs en utilisant l’algorithme !

9. Vos expériences professionnelles

Décrivez vos expériences avec vos mots clés que ce soit pour décrire votre situation actuelle que pour décrire les postes précédents.

N’oubliez pas d’utiliser vos mots clés dans les titres de vos différentes expériences professionnelles !

Pensez à renseigner au maximum vos trois dernières expériences professionnelles et surtout la dernière !!!

Vous n’avez pas envie d’en écrire beaucoup dans le descriptif de vos expériences professionnelles. Vous vous dites qu’ainsi les recruteurs auront envie de vous rencontrer pour en savoir davantage. N’oubliez pas que LinkedIn est une gigantesque base de données et fonctionne comme telle ! Si vous n’écrivez pas grand chose, il y a peu de chances pour que l’algorithme identifie votre profil face aux requêtes des recruteurs. Et si personne ne vient consulter votre profil, il y a peu de chances que le téléphone sonne !

Et oui, contrairement aux idées reçues, c’est tout le contraire qu’il faut faire ! Il est nécessaire de très bien détailler vos expériences professionnelles et tout particulièrement les 3 dernières et davantage encore la toute dernière !

Et justement la dernière expérience peut poser problème. En effet, si vous n’êtes plus en poste, il est néanmoins obligatoire d’avoir un poste actuel renseigné sous peine de ne jamais faire partie des premiers résultats de recherche ! Et au-delà de cela, si vous affichez que vous n’êtes plus en poste, vous rencontrerez des difficultés dans votre démarche Réseau.

Sur LinkedIn, renseignez un poste actuel, même si vous n’êtes plus en poste !

10. Vos compétences

Il existe une section sur votre profil LinkedIn qui est dédiée à vos compétences et vous pouvez renseigner jusqu’à 50 compétences. Un mot clé étant par définition une compétence, il s’agira ici d’identifier la liste exhaustive de vos compétences. Vous pouvez les afficher dans l’ordre que vous souhaitez. Par conséquent, vous prêterez une attention toute particulière à l’identification des 3 premières, car ce sont celles que tout le monde verra en priorité. Il faudra que les personnes cliquent sur « Voir plus » si elles souhaitent… en voir davantage !

Une fois votre liste de compétences renseignée, obtenez des recommandations de celles-ci afin d’inspirer davantage confiance et également parce que l’algorithme de LinkedIn y sera très sensible !

11. Les recommandations écrites

Les recommandations de vos anciens employeurs, vos anciens collègues, donnent du poids à votre profil. Ayez le réflexe de les acquérir au fur et à mesure de votre évolution afin d’éviter de demander à une personne ce qu’il pense de vous 15 ans après. Essayez d’en obtenir une bonne dizaine. Plus vous en aurez, plus vous pourrez ensuite choisir, lesquelles vous souhaitez faire figurer sur votre profil. Évitez également les recommandations croisées afin de ne pas laisser supposer le moindre arrangement. Enfin, ne demandez pas de recommandations écrites à des gens qui ne vous connaissent pas.

Essayez d’obtenir deux ou trois recommandations écrites par poste, cela vous permet de choisir celles que vous voulez afficher en fonction de votre situation et de votre projet.

12. Le profil LinkedIn multilingue

Le profil Linkedin est réalisable dans plusieurs langues.

Attention si vous avez un profil linkedin uniquement en anglais, vous serez complètement invisible de ceux qui recherchent vos compétences en français. C’est une erreur que je rencontre fréquemment chez des clients qui m’expliquent que jusqu’à présent ils ont toujours travaillé dans un environnement international dans lequel seule l’anglais a été utile. Si pendant votre recherche d’emploi, vous ne voulez pas perdre un temps précieux, créez le plus vite possible un profil multilingue anglais-français, vous ne le regretterez pas !

Vous avez des velléités de travailler à l’international. Vous avez créé un seul profil LinkedIn et dans le titre vous avez écrit « DAF – Directeur Administratif et Financier – CFO – Chief Financial Officer – … ». Vous avez rédigé votre profil uniquement en français, ou uniquement en anglais, ou pire, un mixte des deux ! Deuxième carton rouge ! En effet, dans ce cas, si vous voulez vraiment vous rendre visible et vous donner un maximum de chances d’apparaître dans les résultats de recherche de recruteurs, je vous invite d’urgence à créer votre profil multilingue français-anglais. Ainsi, chacune des rubriques de votre profil (titre, résumé, titres des expériences, etc…) sera renseignée dans une seule langue et vous allez employer un maximum de mots de cette langue afin de communiquer un maximum d’informations !

Apprenez à créer votre profil LinkedIn multilingue !

Saviez-vous que l’on peut réaliser un profil LinkedIn multilingue ? Jusqu’à présent, vous avez renseigné le votre uniquement en anglais ? Et si c’était une belle erreur ?

En effet, vous pouvez renseigner votre profil LinkedIn dans une seule langue, mais vous pouvez également créer et renseigner un profil multilingue, par exemple en 2 langues et même plus si vous en avez besoin.

La pire erreur : renseigner son profil la moitié en anglais et l’autre moitié en français

Au sein d’un même profil, n’écrivez pas une partie en français et sa traduction en anglais, sauf bien sûr si vous désirez vous rendre invisible sur LinkedIn !

Par exemple, de temps en temps, mais heureusement rarement, on tombe sur des profils LinkedIn sur lesquels la moitié de la zone info est renseignée en français et l’autre moitié en anglais. C’est vraiment l’exemple à suivre si vous avez envie de saborder votre visibilité !

Rappelez-vous que LinkedIn est en réalité une gigantesque base de données et fonctionne donc comme une base de données !

Pour vous permettre de vous distinguer parmi les plus de 20 millions de comptes LinkedIn en France et les plus de 10 millions de profils LinkedIn actif, vous avez tout intérêt à renseigner avec votre profil anglais avec un maximum de mots anglais et votre profil français avec un maximum de mots français !

Un seul compte LinkedIn !

Vous créez un profil LinkedIn multilingue à partir du même compte LinkedIn. Il ne s’agit surtout pas de créer un second compte LinkedIn !

A partir du même compte LinkedIn, vous pouvez créer plusieurs profils secondaires, mais vous avez un seul profil principal.

Devez-vous rester avec un profil dans une seule langue ou bien créer un profil LinkedIn multilingue ?

Devez-vous réaliser votre profil LinkedIn en anglais uniquement ou en français seulement ou créer un profil multilingue anglais-français ? 

Si vous cherchez un poste uniquement en France, dans un environnement franco-français, inutile de rédiger un profil en anglais bien sûr. De même si on vous demande de décrire précisément en anglais ce que vous avez fait lors du dernier week-end et que rien ne sort, laissez-tomber le profil anglais.

A l’inverse, si vous menez une carrière à l’internationale, ou si vous avez des velléités de travailler à l’étranger ou dans des multinationales situées en France, mon conseil est de ne surtout pas vous limiter à un profil anglais. Oui, je sais, vous allez me dire : « Mais Philippe, j’ai toujours travaillé dans des contextes internationaux, la langue de tous les jours même au siège en France c’était l’anglais, alors inutile de réaliser mon profil en français ». Et bien non, vous avez tort. Pourquoi ? Parce que vous ignorez dans quelle langue les chargés RH, consultant RH, vont saisir les 6 ou 7 mots clés pour trouver quelqu’un comme vous sur LinkedIn.

Vous êtes sceptique, vous avez le choix, utilisez uniquement un profil en anglais et quand vous vous apercevrez que l’audience sur votre profil est insuffisante, que le téléphone sonne rarement, et que les opportunités ne se créent pas, alors créez un profil multilingue anglais / français et vous verrez rapidement la différence ! J’ai vu beaucoup de personnes perdre des précieux mois dans leur recherche d’emploi à cause de cela.

Retenez-bien que si vous avez réalisé votre profil uniquement en anglais et que le recruteur saisit 7 mots clés en français, vous êtes invisible. Alors pourquoi prendre ce risque ? Faites un profil principal en anglais et un profil secondaire en français et au moins, toutes les chances seront de votre côté !

Bien entendu, si vous avez rédigé votre profil en français seulement et que le recruteur réalise ses recherches avec des mots anglais, vous n’apparaîtrez pas dans ses résultats non plus ! 

Le choix de la langue du profil principal

Le choix de la langue de votre profil principal n’a pas vraiment d’importance. Néanmoins, si un professionnel du recrutement par exemple un chasseur de têtes, consulte votre profil, il peut facilement exporter votre profil LinkedIn au format pdf grâce à une fonctionnalité de LinkedIn puis l’imprimer, mais ce sera toujours votre profil principal qu’il exportera au format pdf, jamais votre profil secondaire ou l’un de vos profils secondaires. Bon rassurez-vous ça ne l’empêchera pas non plus d’imprimer votre ou vos profils secondaires mais il faudra qu’il s’y prenne autrement.

Si un professionnel du recrutement consulte votre profil multilingue français-anglais, dans quelle langue votre profil va-t-il s’afficher  ?

Si un recruteur a choisi d’afficher ses menus en français dans son interface LinkedIn, qu’il soit situé à Londres, à New-York ou à Sydney, s’il utilise son interface LinkedIn en français, c’est votre profil français qui s’affichera. Bon, s’il est situé dans l’un de ces villes, il y a plus de chances qu’il utilise son interface LinkedIn en anglais et donc c’est votre profil anglais qui s’affichera. Mais dans un cas comme dans l’autre, il pourra toujours consulter votre deuxième profil. Rien ne lui en empêche.

La langue choisie pour votre profil principal n’a pas vraiment d’importance.

Bien sûr dans votre profil secondaire, vous allez devoir tout traduire vous-même, le titre de votre profil LinkedIn, votre résumé, le titre de vos expériences professionnelles ainsi que leurs descriptifs, et également la description de vos formations. Vous pouvez bien entendu le faire vous-même mais si vous voulez gagner du temps, faites faire cela par un professionnel.

La traduction de votre profil principal ne se fait pas en automatique dans vos profils secondaires.

La section contenant vos compétences est commune à tous vos profils et est limitée à 50 en tout, c’est à dire que lorsqu’un recruteur consulte votre profil français il verra toutes la liste de vos compétences, françaises, anglaises etc.

Conclusion : si vous avez des velléités de carrière à l’international, je vous recommande vivement de réaliser votre profil LinkedIn multilingue anglais ET français. Vous serez ainsi beaucoup plus visible et ferez partie de beaucoup plus de résultats de recherche.

13. Rendez votre profil LinkedIn plus attractif

Une rubrique vous permet d’ajouter des vidéos, des images, des documents, des présentations. Ne vous privez pas de ce moyen pour vous mettre en valeur, pour soigner votre personal branding.

Il est souvent très judicieux de mettre en avant votre savoir-faire, vos réalisations, votre savoir-être, en ajoutant, dans votre Sélection de contenus, vos expériences professionnelles ou encore, vos formations, une photo ou plusieurs photos. Il s’agit d’un très bon moyen de mettre en exergue vos réalisations.

14. La taille du profil LinkedIn parfait

Certains ont cru qu’il était plus efficace de dire peu de choses sur leur profil, se disant qu’ainsi, les recruteurs auront envie d’en savoir davantage sur eux et par conséquent les contacteront. Carton rouge ! Cette véritable bêtise peut vous être fatale ! Si vous êtes à la recherche d’un nouveau poste et que vous souhaitez vous rendre visible sur LinkedIn, avoir un profil peu renseigné est une sacré erreur.

Celui qui vous met en relation ou pas avec le recruteur, c’est… l’algorithme de LinkedIn !

En effet, avant que votre profil LinkedIn soit lu par un être humain, il va être lu par les robots du moteur de recherche LinkedIn. Avant qu’un recruteur puisse analyser votre profil LinkedIn, l’algorithme va faire la correspondance (ou pas) entre votre profil et la requête du recruteur dans le moteur de recherche.

Oublions les visites de votre profil réalisées par ceux qui vont saisir votre prénom et votre nom dans le moteur de recherche pour en savoir davantage sur vous. La plupart du temps, ce procédé sera utilisé uniquement par les personnes que vous allez rencontrer durant votre démarche Réseau. Mais qu’en est-il des recruteurs qui ne vous connaissent pas ? Vous voulez sans doute vous rendre visible par un grand nombre d’entre eux, n’est-ce pas ? Ils ne savent pas comment vous vous appelez. Alors, comment vont-ils faire pour tomber sur vous sur LinkedIn ?

LinkedIn est une gigantesque base de profils et fonctionne donc comme une base de données !

Certes, LinkedIn est le plus grand réseau social généraliste au monde mais c’est aussi la base de profils professionnels la plus gigantesque. Et j’ai bien dit profil ! pas CV ! car certains confondent encore CV et profil ! Il s’agit d’une base de données ! Concrètement, pour tomber sur vous, le recruteur va saisir en moyenne 5 ou 6 mots clés dans le moteur de recherche LinkedIn.

Et avec plus de 10 millions d’utilisateurs actifs en France, plus de 100 millions dans le monde et 500 millions de comptes ouverts, comment voulez-vous faire partie des premiers résultats de recherche des personnes qui ne vous connaissent pas, si vous ne renseignez pas un maximum d’informations, autrement dit, si vous ne communiquez pas un maximum de données sur votre profil LinkedIn.

Il va donc s’agir de renseigner au maximum votre profil LinkedIn à tous les niveaux : le titre, le résumé, le titre de vos expériences professionnelles, le détail de celles-ci, vos stages, vos formations.

Peu importe que le recruteur préfère (ou pas) les profils courts, vous devez renseigner votre profil LinkedIn au maximum !

Et peu importe que les recruteurs préfèrent ou pas des profils courts. Que préférez-vous ? Réaliser un profil court et ne jamais être lu par les recruteurs donc être complètement invisible et jamais contacté ? Ou bien, réaliser un profil long, faire partie des premiers résultats de recherche, être visible, démultiplier les opportunités tout en prenant le risque que le recruteur pense que votre profil est trop long ?

Pour qu’un recruteur puisse passer quelques secondes sur votre profil LinkedIn, il faut écrire beaucoup d’informations !

Un jour, l’un de mes clients m’informe qu’un recruteur vient de lui écrire : « Vous avez un excellent CV !  Et vous le mettez très bien en valeur sur LinkedIn.  Je n’ai pas (pas encore !) de missions pour un poste de directeur commercial B2B dans le secteur IT/Nouvelles technologies. Mais je vous solliciterai à la première occasion intéressante ». Croyez-vous qu’il aurait reçu un pareil message en écrivant 5 lignes dans sa zone Infos et 2 lignes pour chaque expérience professionnelle ? Non, bien sûr que non !

Vous êtes DAF ? Inutile décrire 50 fois DAF dans votre profil. En revanche, ce sera bénéfique de l’écrire dans le titre de votre profil LinkedIn, dans votre résumé, dans le titre de chacune de vos expériences professionnelles qui correspondent à cette fonction que vous avez occupée. Vous l’avez fait ? Très bien ! Vous n’avez pas écrit Directeur Administratif et Financier ? Grossière erreur ? En effet, si le recruteur saisit uniquement Directeur Administratif et Financier dans le moteur de recherche et que vous avez écrit DAF partout, vous serez invisible !

Bon, vous avez compris, un profil LinkedIn efficace dans la recherche de votre nouveau job de rêve, c’est tout sauf un profil teasing !

Etape 2 : Une fois votre profil correctement renseigné, un profil LinkedIn « parfait » est un profil « actif »

Quand votre profil LinkedIn est bien renseigné, il va être important de commencer à vous rendre actif afin de faire grimper le trafic sur votre profil et vous rendre ainsi bien plus visible. C’est le moment d’activer le mode créateur sur LinkedIn et de surveiller votre SSI.

15. Votre activité sur Linkedin

Postez régulièrement de l‘information, un post, un lien vers un article, un commentaire sur un post, mais toujours de l’information qui vous valorise, en cohérence avec votre profil linkedIn, avec votre projet professionnel, avec votre ligne éditoriale.

Vous pouvez aussi bien partager la promotion d’un de vos contacts qu’un article que vous avez écrit, ou un événement que vous organisez. Rendez votre profil vivant en publiant régulièrement. Pensez aussi à produire et publier votre propre contenu de temps en temps afin d’attirer vers vous les personnes.

16. Les pages entreprises

Enfin, je vous recommande également de suivre les pages entreprises de vos entreprises cibles afin de recevoir les informations provenant de celles-ci, directement dans votre fil d’actualité.

Si dans le passé vous avez travaillé à votre compte, en freelance, je vous invite à créer la page entreprise relative à cette activité afin de faire apparaître un joli logo sur votre profil LinkedIn.

Les recruteurs ne vous contactent pas via LinkedIn ? Pourquoi ?

En poste ou pas, vous vouliez vous rendre plus visible des recruteurs grâce à votre profil LinkedIn. Vous vouliez qu’ils vous contactent, qu’ils vous appellent. Vous espériez en rencontrer certains grâce à LinkedIn. Et puis finalement ça ne se passe pas comme prévu. Vous avez pourtant passé du temps à (re)faire un bon profil LinkedIn, et vous êtes déçu.

Aucun coup de fil !

Si personne ne vous contacte, cela veut dire que votre profil LinkedIn est peu consulté par les recruteurs. Alors pourquoi une si faible consultation de votre profil ? Comment être repéré sur LinkedIn ? Comment faire en sorte qu’il y ait davantage de recruteurs qui consultent votre profil ? Comment inspirer confiance ? Comment susciter l’envie chez eux de vous contacter ?

Si votre profil LinkedIn est peu consulté par les recruteurs, il y a plusieurs raisons à cela :

Clé n°1 : Votre profil n’est pas complet

Faites tout ce qui est nécessaire pour que la force de votre profil devienne maximale. Il n’y a sans doute pas assez d’informations sur votre profil LinkedIn. Vous devez en dire beaucoup sur votre profil LinkedIn, plus spécifiquement dans le descriptif de la zone Infos et le descriptif de vos différentes expériences professionnelles, en particulier les trois dernières et vous soignerez particulièrement la dernière.

Clé n°2 : Vous n’êtes pas assez directement connecté à des professionnels du recrutement

Vous n’êtes pas assez connecté aux DRH, chasseurs de têtes mais aussi et surtout aux consultants RH et aux chargés RH car ce sont majoritairement eux qui vont réaliser les recherches sur LinkedIn. En faisant part de leur cercle de niveau 1 sur LinkedIn, vous augmentez vos chances de faire partie de leurs premiers résultats de recherche. Autrement dit vous avez tout intérêt à vous connecter à un maximum de professionnels du recrutement sur LinkedIn !

Il n’y a pas assez de professionnels du recrutement dans votre cercle de niveau 2 (En attendant peut-être qu’ils fassent partie de vos contacts directs). Autrement dit, acceptez les invitations de connexion que vous recevez ! On ne sait jamais qui connaît qui. Le jour où vous commencez à vous rendre actif sur LinkedIn, par exemple en publiant des posts, ceux-ci seront peut-être relayés par ces personnes que vous acceptez aujourd’hui dans vos relations sur LinkedIn et cela vous permettra de vous rendre visible par une partie de votre cercle de niveau 2. Pourquoi vous priver de cette chance ? Cela ne signifie pas que vous devez accepter tout le monde dans votre Réseau – par exemple, vous vous méfierez des profils peu renseignés, sans photo portrait, sans descriptif des expériences, sans résumé, avec peu de relations.

Clé n°3 : Vous n’êtes pas assez actif sur LinkedIn !

Un profil LinkedIn efficace est un profil LinkedIn complet ET actif ! Postez donc de l’information professionnelle de qualité régulièrement. Cela vous permet ainsi de vous faire repérer grâce à vos actions de communication.

Clé n°4 : Votre SSI est trop faible !

Votre SSI LinkedIn est trop faible. Avec un SSI inférieur à 50, il ne se passera pas grand chose. Visez 60, puis 75. Au delà de 75, cela ne sert à rien de l’améliorer.

Clé n°5 : Votre profil LinkedIn est mal référencé dans Google !

Votre profil public est mal paramétré.

Clé n°6 : Vous n’utilisez pas ou pas assez vos mots clés !

Les mots clés que vous utilisez au sein de votre profil ne correspondent pas à ceux que les recruteurs utilisent dans leurs requêtes. Et si vous commenciez par bien identifier vos mots clés ?

Comment être repéré sur LinkedIn par les recruteurs ? Pour conclure…

Si vous voulez vous faire repérer par les recruteurs sur LinkedIn, la priorité consiste à identifier vos mots clés car l’idée c’est d’être trouvé pour vos compétences, celles qui correspondent à votre projet professionnel. Lorsque votre profil LinkedIn sera bien renseigné, LinkedIn estimera alors que le niveau de complétude de votre profil est au niveau expert absolu. Puis il s’agira de faire croître votre SSI à 60 puis à 75. Vous veillerez à bien renseigner vos mots clés aux endroits stratégiques. Ayez constamment à l’esprit la volonté d’inspirer confiance : une photo portrait respectant les bons critères ainsi qu’une « bonne » bannière LinkedIn.

Nos accompagnements pour obtenir un profil LinkedIn parfait en 3 semaines

Si vous avez envie de gagner beaucoup de temps, de vous rendre visible et de bénéficier rapidement d’un profil LinkedIn parfait, consultez nos offres d’accompagnement pour obtenir un profil LinkedIn « parfait » pour trouver votre nouveau poste, développer votre business ou soigner votre image professionnelle.

Suivez-nous

Suivez Orgaphenix sur LinkedInYoutubeFacebookInstagram, ou Twitter.

22 réflexions au sujet de “Comment réaliser un profil LinkedIn parfait pour trouver un job ?”

  1. Merci Philippe!

    Globalement je suis d’accord avec ton article à une seule (et importante) exception : Ecrire le résumé à la troisième personne est bien plus puissant, pour les raisons suivantes:

    Dans l’inconscient du lecteur, c’est comme si quelqu’un d’autre faisait ton éloge… c’est donc moins égocentrique. Et par ailleurs cela permet de ne pas tomber dans le syndrome du « moi président », en utilisant le « je » à chaque début de phrase.

    Ensuite, le fait d’utiliser alternativement ton Prénom, le couple Prénom-nom, le pronom Il/Elle rend la lecture plus agréable.

    Par ailleurs, le couple Prénom-nom apparaissant dans ce résumé va augmenter ton référencement dans Google

    Enfin, certains succès semblent tout simplement plus réels quand ils sont racontés comme une belle histoire.

    J’aurai plaisir à discuter de tout ça de vive voix! (même si je sais que poster des comm sur internet fait grandir la popularité ;o)

    Répondre
    • Merci beaucoup Gérard. Je trouve ton argumentation très bonne. Je me donne un tout petit peu de temps pour adapter ce point lors d’une prochaine version de l’article. Avec plaisir pour en discuter de vive voix avec toi. Merci pour ton commentaire. Amicalement. Philippe

      Répondre
  2. Merci Philippe pour ce post à la fois très complet et synthétique.

    J’ajoute un point de vigilance : lorsque vous travaillez sur votre profil, il est important de penser à désactiver les options qui informent vos relations que vous êtes en train de le mettre à jour. Avez-vous vraiment envie d’expliquer toutes les 5 minutes à tout votre réseau que vous avez ajouté une compétence ou que vous avez une nouvelle photo ? Chaque clic de validation envoie un message. Peut-être que oui, vous voulez le faire… mais alors dans ce cas, une recommandation : faites-le en conscience !

    Alexandre

    Répondre
  3. Merci encore pour cet article très complet ! Un commentaire sur ces 2 avis :

    – celui de Gérard : je préfère la version de Philippe : le « je » reste plus percutant. Concernant l’aspect « éloge » venant d’une tierce personne, il est bien sûr important lui aussi et la fonction « Recommandations » est faite pour cela !

    – celui d’Alexandre : effectivement, ce n’est pas la peine de mettre en visibilité votre réseau de chaque modification que vous apportez à votre profil. Cependant, il est nécessaire de le faire de temps en temps, à bon propos, afin que votre profil soit périodiquement remis « au-dessus de la pile ». Cela augmente en effet votre visibilité. Il faut donc jouer sur le paramétrage.

    Bien à vous 3,

    Frédéric

    Répondre
  4. Un petit point simple : je conseille de mettre des majuscules à ses noms et prénoms. Cela paraît évident mais on voit encore beaucoup de profils très pros qui négligent ce point de communication. Merci pour l article !

    Répondre
  5. Merci Philippe ! Je retiens en particulier la personnalisation de l’URL et le profil multilingue. Moi qui me demandais toujours si je devais faire mon profil en anglais ou en français: la réponse est donc LES 2 !

    Répondre
  6. Merci pour cet article intéressant. J’ai une question supplémentaire, faut-il avoir son profil par défaut en français ou en anglais si on souhaite travailler sur le marché français ( même pour des groupes internationaux?).

    Répondre
    • Merci Christine pour ce compliment. Si la première fois où vous avez créé votre profil, c’était en anglais alors le profil par défaut est en anglais. Selon moi, la langue du profil par défaut n’est pas très importante. En revanche, par rapport à votre objectif qui est de cibler des groupes internationaux et de travailler sur le marché français, avoir un profil en français et en anglais, me semble pertinent mais peu importe la langue du profil par défaut. En ayant le profil dans les deux langues, votre profil sortira à la fois des recherches effectuées par mots clés en français et aussi pour les recherches effectuées en anglais ! En revanche si vous le faites dans une seule langue, votre profil ne sortira pas d’une recherche effectuée dans l’autre langue ! On peut se poser la question de la langue du profil par défaut si vous n’êtes pas encore inscrite sur LinkedIn.
      Bien à vous
      Philippe

      Répondre
  7. Bonjour et merci pour ces précieuses infos! Je me permettrais d’ajouter qu’il me semble que lorsqu’on écrit les mots-clés dans les 2 langues alors notre profil ressortira dans les recherches, est-ce exact? Merci encore!

    Répondre
  8. Bonjour. Bon résumé des bonnes pratiques à mettre en place pour un profil optimisé.
    Sur le débat « je » ou « il » pour le résumé, je suis personnellement pour l’utilisation du « je » et donc d’accord avec Philippe : c’est plus personnel et permet d’éviter le syndrome « Alain Delon » 😉

    Répondre
  9. Bonjour
    Merci de vos conseils. Je voudrais demander à mes étudiants de préparer leur profil pour un cours de français. Est-ce que je dois mettre une limite de mots? Si oui, pourriez-vous me conseiller un maximum moyen pour ce genre de document?
    Merci à l’avance
    Amanda

    Répondre
    • Bonjour. Je vous préconise de distinguer 2 parties : le résumé LinkedIn d’une part, et les expériences de l’autre.
      A) Pour le résumé, LinkedIn ne permet pas de dépasser 2000 caractères (espaces compris). Dans l’exercice du résumé, chacun emploie ses mots clés (un mot clé représentant une compétence, il s’agira de ne pas confondre compétence et qualité) et les répéter le plus souvent possible. Une première idée de structure pour les étudiants pourra être :
      1) Qui suis-je ?
      2) Qu’est-ce que j’ai fait jusqu’ici ?
      3) Qu’est-ce que je veux faire ? Quelle est ma vision de l’avenir ? : Mon projet professionnel (30% du résumé)
      B) Pour les expériences (stages, bénévolats, projets…), voici une proposition de structure :
      1) Informations sur la société => en une ou deux lignes
      2) Information sur le challenge à relever, le contexte, les enjeux => en une ou deux lignes
      3) Qu’est-ce que j’ai fait (en trois points maximum) => une ligne par point
      4) Quels sont mes résultats ?
      Bien à vous
      Philippe DOUALE

      Répondre
  10. Bonjour Philippe,

    Je ne souhaite pas indiquer mon poste actuel sur mon profil Linkedin car c »est un poste provisoire qui n’a rien à voir avec mon profil professionnel et ce que je recherche. Comment faire sans qu’on en déduise que je suis sans emploi?

    Merci

    Répondre
    • Bonjour Christelle,
      Vous avez raison de ne pas indiquer votre poste provisoire si celui-ci n’est pas en phase avec votre projet.
      Dans tous les cas de figure, vous devez renseigner sur votre profil LinkedIn, un poste actuel même si vous n’en avez plus. A ce propos, je vous invite à lire : https://orgaphenix.com/linkedin-poste-actuel/
      Si vous visez un poste de consultant (salarié ou en portage) ou si vous voulez devenir manager de transition, réalisez une ou deux missions même très courtes, même en bénévolat, et vous pourrez le décrire comme votre poste actuel. On en déduira pas que vous êtes sans emploi.
      Bien à vous
      Philippe Douale

      Répondre
  11. Merci Philippe, bonne idée d’utiliser ce qu’on fait bénévolement et qu’on ne met souvent pas suffisamment en valeur pour renforcer le profil et l’indiquer en poste actuel.

    Répondre
  12. Merci de ces conseils détaillés. Je vais dire aux chercheurs d’emploi que je coach de mettre le nom du poste qu’ils convoitent, mais je ne vois pas comment ils vont s’y prendre. LinkedIn exige qu’il y ait un nom d’entreprise, ainsi que des dates de début et de fin pour tout poste entré. Comment vous y prenez-vous pour inscrire un poste convoité ?

    Répondre
  13. Bonjour Philippe
    pouvez vous mi’ndiquer comment il faut procéder pour intégrer le logo de mon entreprise (qui n’apparait pas dans les propositions) au niveau de mes expériences professionnelles?
    merci d’avance de votre retour
    Sylvie

    Répondre
    • Bonjour Sylvie. Si le logo n’apparaît pas dans la liste déroulante lorsque vous commencez à saisir les premières lettres du nom de votre entreprise c’est que soit la personne qui administre la page Entreprise n’a pas ajouté le logo, soit votre entreprise n’a pas créé de page Entreprise. Bien à vous. Philippe DOUALE

      Répondre
      • Bonjour Philippe et merci de votre réponse. J’ai finalement trouvé comment faire. Par la même occasion, j’en profite pour réparer mon oubli, je ne vous avais pas remercié pour votre article très complet:-)
        Bonne journée
        Sylvie

        Répondre

Laisser un commentaire

Philippe Douale

Expert en évolution professionnelle, LinkedIn & Networking

Philippe accompagne les cadres et les dirigeants, en évolution professionnelle, pour trouver leur prochain poste, en outplacement complet (6 mois, 9 mois, un an, où jusqu’à la fin de la période d’essai), ou en outplacement en version accélérée (3 mois).
Philippe propose également des accompagnements spécialisés sur votre profil LinkedIn, que vous désiriez utiliser celui-ci pour trouver votre prochain poste, faire décoller votre business en tant que freelance, ou soigner votre image professionnelle en tant que dirigeant en poste.
Si vous êtes freelance, ou souhaitez le devenir, Philippe vous accompagne pour prendre ou reprendre un bon départ et faire décoller votre activité.

Partagez
Tweetez
Partagez