Le marché caché de l’emploi

Si vous êtes un cadre expérimenté ou un dirigeant et que vous ignorez complètement l’existence du marché caché, vous passez concrètement à côté d’environ 80% de vos chances de trouver votre prochain poste.

Comment cerner le marché caché ?

Pour définir le marché caché de l’emploi, partons de ce qu’il n’est pas : une vitrine dans laquelle sont répertoriées les offres d’emploi du moment. De nombreuses plateformes Internet (jobboards) répondent à cette définition, agrégeant tous azimuts les annonces sourcées auprès des entreprises et des cabinets de recrutement qui, eux-mêmes, en font la promotion sur leur site Web. Entrent également dans cette catégorie, les salons professionnels ou étudiants et les campagnes média…

Le marché caché, c’est l’océan bleu

Aujourd’hui, pour un cadre expérimenté ou un dirigeant, le marché de l’emploi est essentiellement caché.

Les offres existent et elles sont très nombreuses, mais en réalité elles ne sont pas diffusées officiellement ou très peu. En réalité, elles n’ont pas le temps d’être communiquées. Les offres qui sont diffusées, notamment sur les jobboards (les sites d’annonces), constituent la partie émergée de l’iceberg.

Si vous êtes un cadre confirmé, vous avez entre 70 et 80% de chances de trouver votre prochain poste grâce au Réseau. C’est la partie immergée de l’iceberg. Vous constatez qu’elle est bien plus importante que la partie émergée.

Le marché caché représente 4 chances sur 5 de trouver le bon job !

Quand une entreprise recrute, elle se tourne d’abord en interne pour étudier si le poste peut être pourvue par une connaissance d’un des leurs, c’est la cooptation. L’entreprise commence par regarder dans son Réseau, et si vraiment elle ne trouve pas ainsi, elle va diffuser des annonces et si ça ne marche pas elle va faire appel à un chasseur de têtes.

Le but du jeu, c’est donc de vous rendre visible sur le marché caché de l’emploi, donc avant même que les annonces ne soient diffusées officiellement.

Vous voyez que si vous ignorez la démarche Réseau, vous êtes invisible sur le marché caché, et donc vous passez complètement à coté de 4 chances sur 5 de trouver votre prochain poste.

Evitez l’océan rouge

Et finalement, si vous ignorez la démarche réseau, vous vous retrouvez à nager, à essayer de survivre dans l’océan rouge. C’est dans l’océan rouge que se baignent les combattants qui gaspillent leur temps et leur énergie à répondre à des centaines d’annonces et à envoyer des centaines de candidatures spontanées.

L'océan rouge de la recherche d'emploi
L’océan rouge de la recherche d’emploi : les jobboards et les candidatures spontanées

Du point de vue des Jobboards (les sites d’annonces sur internet), les annonces sont très nombreuses, les fausse annonces aussi, et surtout le nombre de postulants est excessivement important ce qui limite considérablement vos chances d’obtenir le poste convoité. Votre marge de manoeuvre pour négocier quoique ce soit est également inexistante.

Les Jobboards ne rencontrent évidemment pas de problèmes pour pourvoir les postes. Ils trouveront toujours quelqu’un. Mais de votre côté, il y a tellement peu de chances d’obtenir le poste. Vous avez autant de chance d’obtenir le poste que de trouver les 6 numéros au Loto.

Soyez très sélectif dans les annonces et répondez immédiatement

Bien sûr, il faut répondre aux annonces. Vous devez vous inscrire sur des Jobboards, au moins cinq, mais vous ne répondez que si vous correspondez à au moins 80%, voire 90% du descriptif du poste et vous répondez immédiatement pas une semaine ou deux plus tard.

Vous devez consacrer environ 5% à 10% de votre temps aux jobboards (grand maximum), c’est à dire entre 2 et 4 heures par semaine, pas plus.

Plus vous êtes expérimenté et plus le marché caché est important

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle opportunité professionnelle ? Alors adoptez dès à présent les bons réflexes en modulant vos efforts selon si vous démarrez dans la vie active ou si vous êtes déjà expérimenté. En effet, si vous sortez d’école ou si vous avez quelques années d’expérience, vous avez 1 chance sur 3 de trouver votre nouveau job en répondant à des annonces, 1 chance sur 3 grâce à des candidatures spontanées et 1 chance sur 3 grâce au marché caché. Passé 35 ou 40 ans, les choses évoluent et en fonction de votre âge le marché caché va représenter entre 70 et 90% de vos chances de trouver votre nouveau job. Les chasseurs de têtes représentent alors environ 10 à 20% de vos chances et les job-boards 10%.

Imaginez la personne de plus de 50 ans, qui cherche un job pour la première fois et qui ne cherche un emploi que sur les sites de recherche d’emploi, et qui n’aurait jamais entendu parler de la démarche réseau. Elle se priverait immédiatement de 70 à 80% de chance de trouver le bon job !

Le marché caché regorge d’opportunités.

Vous devez donc consacrer au marché caché la plus grande partie de votre énergie. Il s’agit d’un engagement exigeant mais qui s’avèrera payant. Autrement dit, répondre à des centaines d’annonces, envoyer des dizaines de lettres, c’est terminé ! A moins que vous ne soyez pas trop regardant sur le contenu du poste et le salaire mais si vous cherchez plus qu’un job, le best job, partez à l’assaut du marché caché !

Bien entendu vous ne laisserez pas tomber les autres techniques de recherche d’emploi que sont les chasseurs de têtes, les annonces, les jobboards, et les candidatures spontanées parce qu’il est important d’être sur tous les fronts mais pour un cadre ou un dirigeant, la cible prioritaire, c’est le marché caché !

A l’assaut du marché caché : adoptez une attitude pro-active

Pour éviter d’être noyé dans la masse, pourquoi ne pas agir avant que l’offre d’emploi soit diffusée ? En d’autres termes, prenez les devants. Rendez vous visible sur le marché caché ! Faites vous connaître de professionnels que vous ne connaissez pas encore afin que le jour où ils entendent parler d’une opportunité au sein de leur entreprise ou de leur réseau, ils aient envie de vous en informer ! C’est cette initiative qui va faire toute la différence.

Sur votre route, vous rencontrerez bien sûr un certain nombre d’obstacles. Persévérez et misez sur la démarche Réseau car c’est le plus sûr moyen de rebondir professionnellement. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, la démarche Réseau est la meilleure technique pour rencontrer des professionnels qui, de contact en contact, vous rapprochent de votre objectif : votre best job !

La démarche réseau pour débusquer les opportunités cachées

Ceux d’entre vous qui me lisent régulièrement connaissent mon attachement à cette démarche qui consiste à élargir progressivement son réseau. En effet, rares sont les personnes ayant dans leur entourage immédiat le décisionnaire qui leur permettra de décrocher le job de leurs rêves. Mais la plupart des personnes ont un carnet d’adresses, personnel et professionnel, susceptible de vous rapprocher du graal.

Encore faut-il que votre opération de networking ait été préparée avec soin. Sa réussite passe par l’enchainement systématique d’un certain nombre d’étapes. Il s’agira pour vous :

  • d’identifier, de définir, de sécuriser votre projet professionnel
  • de réaliser votre ciblage : secteur(s), entreprises, fonction
  • de renseigner votre profil LinkedIn de sorte à ce qu’il soit en adéquation avec votre projet
  • de réaliser votre carte de visite, parce que pas de carte de visite, pas de réseau !
  • de cartographier votre réseau professionnel
  • d’élaborer votre fiche Réseau et votre minibiographie
  • et enfin, d’élaborer vos pitchs (2 minutes, 1minute et 30 secondes). Une étape délicate, qui ne s’improvise pas, mais qui vous permettra notamment de vous démarquer de vos concurrents.

Et si vous voulez réellement booster votre recherche d’emploi en sachant maîtriser les meilleures pratiques en matière de démarche Réseau, suivez notre accompagnement « Devenez plus visible sur le marché caché pour trouver un job ! ». Activer et développer efficacement un réseau, cela s’apprend !

Nos formations en ligne pour vous permettre de développer votre Réseau

Tous les secrets du Réseau pour trouver un job

Indépendants, faites décoller votre business grâce au Réseau et au digital

Suivez-nous

Suivez Orgaphenix sur LinkedIn et suivez-moi sur Youtube afin de manquer aucune nouvelle vidéo.

1 réflexion au sujet de « Le marché caché de l’emploi »

  1. Sages conseils et surtout réalistes, mais ce n’est pas donné à tout le monde d’aller toquer aux portes et de cibler le bon contact.
    Malgré tout, rencontrer des personnes physiques, même si ça ne débouche pas, permet de regagner de l’énergie par rapport au fait d’être isolé chez soi derrière son PC à répondre à des annonces, où les recruteurs ne se donnent même plus la peine de répondre, tellement ils sont noyés par la masse de candidatures!

    Répondre

Laisser un commentaire

Philippe Douale

Expert en évolution professionnelle, LinkedIn & Networking

Philippe accompagne les cadres et les dirigeants, en évolution professionnelle, pour trouver leur prochain poste, en outplacement complet (6 mois, 9 mois, un an, où jusqu’à la fin de la période d’essai), ou en outplacement en version accélérée (3 mois).
Philippe propose également des accompagnements spécialisés sur votre profil LinkedIn, que vous désiriez utiliser celui-ci pour trouver votre prochain poste, faire décoller votre business en tant que freelance, ou soigner votre image professionnelle en tant que dirigeant en poste.
Si vous êtes freelance, ou souhaitez le devenir, Philippe vous accompagne pour prendre ou reprendre un bon départ et faire décoller votre activité.

Partagez
Tweetez
Partagez