POWER- Les 48 lois du pouvoir

« POWER – Les 48 lois du pouvoir » – Résumé

Auteur : Robert Greene 1959-…, est un auteur américain à succès. Outre les 48 lois du pouvoir, ses écrits sur les clés de la séduction et les stratégies de guerre ont notamment rencontré une très large audience.

Editeur : A contre-courant

Le pitch

La course au pouvoir est une réalité dans le monde professionnel. Mais afficher publiquement ses ambitions se révèlerait contre-productif. Comme à la cour aux siècles passés, l’entreprise admet la rivalité mais sans éclats de voix. Alors pour réussir à surpasser ses concurrents, Robert Greene, l’auteur de ce best-seller, nous livre 48 règles de conduite qui permettront de prendre l’ascendant sous le masque de la bienséance. A chacun de piocher dans ce corpus inspiré des enseignements des plus éminents spécialistes de la manipulation, de Sun Tzu, auteur de L’art de la guerre au 4eme siècle avant JC, à Henry Kissinger, prix Nobel de la paix en 1973, en passant par Gengis Khan, Machiavel, Ninon de Lenclos, Talleyrand, Mata Hari et bien d’autres encore.

Pourquoi il faut avoir lu ce livre ?

  • pour le propos iconoclaste : ne cherchez pas ici les bons sentiments, il n’est question que de duplicité et de manipulation.
  • pour la qualité de la démonstration : chaque loi est étayée par de nombreux exemples et contre-exemples historiques, des citations et des clés d’analyse
  • pour le décryptage subtil de la nature humaine et de ses penchants les moins avouables : ambition, rivalité, manipulation, dissimulation…

Le résumé

Partant du postulat que le pouvoir est un attribut fort de notre existence professionnelle, voici 48 lois qui permettront de le conquérir ou de le conserver :

Loi 1 : Ne faîtes jamais d’ombre à plus puissant que vous

Il pourrait se sentir menacé et devenir votre principal détracteur, anéantissant ainsi vos espoirs de progression.

Loi 2 : Evitez de recruter l’un de vos amis

En son for intérieur, celui-ci se sentira redevable, ce qui peut mettre à mal son orgueil, nourrir son ressentiment et vous créer des ennuis.

Loi 3 : Dissimulez vos intentions

Afficher vos prétentions attisera la jalousie de vos compétiteurs, voire de votre supérieur hiérarchique s’il se sent menacé, et les liguera contre vous.

Loi 4 : Parlez peu

Plus vous vous exprimez, plus vous vous exposez.

Léonard de Vinci, 1452-1519 : « Les huitres béent quand la lune est pleine ; et quand le crabe en aperçoit une, il y projette un caillou ou une algue en sorte que l’huitre ne puisse plus se refermer : son repas est servi. Tel est le sort de celui qui ouvre trop grand la bouche et se met ainsi à la merci de son auditeur. »

Loi 5 : Défendez votre réputation coûte que coûte mais n’hésitez pas à écorner celle de vos adversaires

Avec une image positive, tout est beaucoup plus facile. Alors exercez un contrôle permanent sur votre « personal branding » car selon la formule de Warren Buffet : « Il faut vingt ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire. » D’où l’intérêt de mettre à mal la réputation de vos adversaires…

Loi 6 : Soyez visible

Il vous faut attirer l’attention de plus puissant que vous car votre ascension en dépend. Attention cependant à ne pas aller trop loin et à faire de l’ombre à votre « protecteur » (cf loi n°1) car vous signeriez illico votre perte.

Loi 7 : Apprenez à déléguer tout en recueillant les fruits du travail réalisé

Objectif : vous concentrer uniquement sur ce que les autres ne peuvent faire à votre place. Vous pourrez ainsi démultiplier votre efficacité et votre rapidité. En outre, vous passerez excellent manager capable de motiver ses équipes jusqu’à la réussite du projet.

Loi 8 : Prenez l’initiative

Vous placerez ainsi vos concurrents en situation de réaction et finirez par les épuiser.

Loi 9 : N’en restez pas aux paroles, agissez

Hausser la voix ne vous fera jamais triompher. Vous ne ferez qu’attiser le ressentiment de votre adversaire.

Loi 10 : Prenez la roue de ceux qui réussissent 

Au contact de personnes de talent, vous acquerrez par mimétisme une partie de leurs qualités et progresserez.

Loi 11 : Rendez-vous indispensable

Si vous détenez un savoir singulier, ne le partagez jamais. Vous placerez ainsi votre entourage en état de dépendance, votre meilleure protection.

Loi 12 : Affichez une probité et une générosité de façade

Ces valeurs positives vous permettront d’acquérir et de conserver une excellente réputation (cf loi n°5).

Loi 13 : Fondez vos alliances sur l’intérêt

La fidélité de vos alliés sera d’autant plus robuste qu’ils trouveront un intérêt personnel à collaborer avec vous

Loi 14 : Apprenez à connaître votre adversaire

Observez et écoutez. Vous identifierez ainsi les principaux traits de caractère de votre compétiteur et notamment ses faiblesses, votre meilleur angle d’attaque (cf loi n°33).

Loi 15 : Soyez sans pitié

Ne prenez pas le risque d’une demi-victoire. S’il n’est pas totalement anéanti, votre adversaire n’aura qu’une obsession : se venger.

Loi 16 : Faîtes-vous désirer

La rareté augmentera votre valeur.

Napoléon Bonaparte, 1769-1821 : « Si l’on me voit trop au théâtre, les gens cesseront de me remarquer. »

Loi 17 : Brouillez les pistes

Vous déstabiliserez ainsi vos adversaires

Loi 18 : Ne jouez pas les solitaires

L’isolement vous rendra vulnérable.

Loi 19 : Choisissez soigneusement vos victimes et vos adversaires

Cf loi 24

Loi 20 : Ne prenez pas parti

La neutralité est le plus sûr moyen de conserver sa position lors d’un changement de régime.

Loi 21 : Louez l’intelligence de vos adversaires

Rares sont ceux qui résistent aux compliments. Leur fatuité les conduira bien souvent à baisser la garde.

Loi 22 : Sachez capituler

Face à un adversaire plus puissant que vous, affichez de la contrition et attendez un éventuel retournement de situation.

Loi 23 : Fixez-vous un seul objectif et mettez toute votre énergie à l’atteindre.

Loi 24 : Inspirez-vous des courtisans, du passé et d’aujourd’hui

Ce modèle a fait ses preuves.

Loi 25 : Sortez des sentiers battus

Faites-en sorte que votre personnalité attire les faveurs de votre entourage.

Loi 26 : Ne vous salissez jamais les mains

Ayez recours à un tiers pour effectuer toute basse besogne. Il sera le fusible idéal lorsque le danger se rapprochera.

Loi 27 : Devenez un « maître à penser »

Objectif : annihiler le sens critique de votre entourage pour mieux le manipuler.

Loi 28 : Bluffez

La crédulité est bien souvent proportionnelle au degré de supercherie.

Loi 29 : Préparez minutieusement votre plan d’attaque

Ne laissez rien au hasard : anticipez tous les coups jusqu’à la victoire.

Loi 30 : Donnez l’impression d’accomplir vos tâches avec facilité

Le laborieux n’a pas bonne presse en entreprise.

Loi 31 : Donnez l’illusion à votre adversaire qu’il maîtrise la situation 

Loi 32 : Trouvez les mots pour réenchanter le monde

Vous charmerez ainsi votre auditoire.

Loi 33 : Frappez votre adversaire à son point faible

Loi 34 : Soyez sûr de vous

Votre confiance rassurera votre entourage.

Loi 35 : N’agissez jamais dans la précipitation

Cela pourrait être interprété comme un manque de sang-froid.

Loi 36 : Ignorez les petites mesquineries

Vous témoignerez ainsi de votre force de caractère.

Loi 37 : Mettez-vous en valeur

Cf loi 6

Loi 38 : Restez dans la norme

Chercher systématiquement à transgresser les codes de l’entreprise risque de vous marginaliser.

Loi 39 : Affichez un mental d’acier

Gardez votre calme en toute circonstance, a fortiori si votre adversaire sort de ses gonds.

Loi 40 : Récompensez

Voici l’un des plus sûrs moyens de fidéliser votre entourage.

Loi 41 : Innovez

Votre prédécesseur était particulièrement apprécié ? Alors inutile de chercher à l’imiter. Au petit jeu de la comparaison, vous sortiriez perdant. 

Loi 42 : Ciblez le meneur de l’opposition

En l’affrontant, vous déstabiliserez toute la chaîne des opposants.

Loi 43 : Optez pour la séduction plutôt que pour la coercition

Cf loi 21

Loi 44 : Singez vos adversaires

Ce type de provocation devrait conduire vos concurrents à sortir de leurs gonds (cf loi n°39).

Loi 45 : Conduisez le changement par étape

Si vous devez mener une réforme de grande ampleur, ayez à l’esprit que le changement est souvent générateur de stress pour celui qui le subit. Alors procédez par étape afin de ne pas exacerber les oppositions et anéantir vos chances de succès.

Loi 46 : Affichez quelques défauts minimes 

Vous désamorcerez ainsi la jalousie de votre entourage.

Loi 47 : Ne cherchez pas à dépasser l’objectif que vous vous êtes fixé

L’euphorie de la victoire peut altérer votre jugement. Alors souvenez-vous du mythe d’Icare : tout à son plaisir de voler, le fils de Dédale en oublie son but premier – fuir le labyrinthe dans lequel Minos l’avait enfermé – et se rapproche dangereusement du soleil. Conséquence : la fonte de ses ailes le précipite dans la mer qui l’engloutit.

Loi 48 : Faîtes preuve d’adaptabilité

Objectif : dérouter l’adversaire et accroître sa vulnérabilité.

2018-10-26T20:14:51+00:0014/10/18|Résumés de livres|0 commentaire

Laisser un commentaire

Partagez
+1
Tweetez
Partagez