Jobboard : qu’est-ce que c’est ? Exemples

Un jobboard (ou job-board) est tout simplement un site web qui met en ligne des offres d’emploi. On le dénomme aussi parfois « site d’emploi », même si ce terme est beaucoup moins utilisé dans le milieu du recrutement. Le terme jobboard nous vient des Etats-Unis car à l’origine, il faisait référence aux panneaux d’emploi sur lesquelles le chercheur d’emploi consultait les offres dans les agences de recrutement.

Un jobboard présente souvent 2 volets

  • les offres d’emploi consultables grâce à un moteur de recherche
  • une CVthèque qui est une zone du site dans laquelle le chercheur d’emploi y dépose son CV afin de se rendre visible des recruteurs.

Les jobboards ont connus un beau succès en France car d’une part ils sont souvent consultables gratuitement par les chercheurs d’emploi et d’autre part, c’est moins cher pour un recruteur de diffuser ses annonces sur un jobboard que de lancer une campagne de recrutement dans la presse. Et puis, les annonces sont mises en ligne immédiatement ! Autrement dit les jobboards s’adressent donc à la fois aux chercheurs d’emploi et à la fois aux recruteurs.

Les jobboards proposent au chercheur d’emploi de :

  • déposer son CV dans la CVthèque
  • consulter les offres d’emploi
  • candidater aux offres qui l’intéressent

Il peut également souvent créer une ou plusieurs alertes par e-mail afin recevoir les nouvelles offres parues correspondant à ses critères de recherche. Certains jobboards partagent aussi du contenu et des bonnes pratiques pour rechercher un emploi.

Les jobboards proposent au recruteur de :

  • de déposer leurs offres d’emploi
  • de consulter les CV de la CVthèque
  • d’acheter des espaces publicitaires

Parfois le recruteur peut aussi diffuser ses offres sur plusieurs jobboards en même temps, et créer aussi des alertes pour être prévenu par e-mail lorsqu’une personne correspond au(x) profil(s) recherché(s).

Les jobboards généralistes proposent des offres d’emploi à tout type de demandeur d’emploi, quel que soit son métier, son secteur d’activité, son niveau d’étude. Les jobboards spécialisés proposent des offres d’emploi à un public restreint. Ils ciblent un secteur d’activité (agriculture, environnement,…), un type de métier (informatique, ressources humaines,…), une région, un niveau d’étude (BAC+2, diplôme d’ingénieur,…), un niveau d’expérience (jeune diplômé, senior), un statut (cadre, …).

Quelques exemples de jobboards

  • Apec (www.apec.fr) : le site s’adresse aux jeunes diplômés et aux cadres. Il présente la CVthèque la plus consultée. Offres : 25% informatique, 23% commercial/marketing, 15% études R&D.
  • Pôle Emploi (www.pole-emploi.fr) : site institutionnel à ne pas négliger car la taille de son réseau vous offre une chance de plus d’être repéré.
  • Cadremploi (www.cadremploi.fr) pour les cadres mais aussi pour les jeunes diplômés. Offres : 39% dans l’industrie, 34% dans la vente, 15% dans la production.
  • Regionsjob (www.regionsjob.com). Un site spécialisé dans l’emploi local. Beaucoup d’offres en province. 35% sur des fonctions commerciales.
  • Monster (www.monster.fr)
  • Lesjeudis.com (www.lesjeudis.com). Spécialisé dans le secteur informatique.
  • Keljob (www.keljob.com). Banque de Cv classique mais qui se distingue grâce à deux sites : Kelformation et Kelstage, qui peuvent être utiles aussi pour le chercheur d’emploi.
  • CarriereOnLine (www.carriereonline.com)
  • L’agefiph (www.agefiph.fr) : l’opérateur central et de référence de la politique de l’emploi des personnes handicapées en France.
  • Wydden (www.wydden.com). Un site spécialisé dans les startup.
  • FashionJobs (fr.fashionjobs.com). C’est le site de référence des métiers de la mode, du luxe et de la beauté avec un million de visites par mois.
  • Irmawork (irmawork.com). Un site spécialisé dans le secteur de la musique.

Il existe également des agrégateurs d’offres d’emploi

Les agrégateurs d’offres d’emploi, encore appelés métamoteurs sont apparus au début des années 2000. Un agrégateur d’offres d’emploi est un moteur de recherche (comme Google) capable de rechercher l’information pertinente pour l’utilisateur sur le web. Il centralise ainsi les offres d’emplois provenant de différents sites. Certains agrégateurs répertorient les offres provenant à la fois des jobboards et à la fois des sites carrière des entreprises.

Avantages de l’agrégateur pour le candidat :

  1. il offre un nombre plus important d’offres que les jobboards.
  2. les offres sont centralisées au sein d’une plateforme simple et épurée

Exemples d’agrégateurs d’offres d’emploi

  • Indeed (www.indeed.fr) est un agrégateur d’offres d’emploi. Avec 150 millions de visiteurs par mois, c’est le 1er agrégateur d’offres d’emploi international.
  • OptionCarriere (www.optioncarriere.com)
  • Neuvoo (neuvoo.fr)

Au fil du temps LinkedIn est devenu un jobboard

Conséquence de la disruption du marché de l’emploi, il y a un jobboard auquel on ne pense pas tout de suite car initialement il n’en est pas un : LinkedIn ! En effet, LinkedIn est devenu un jobboard également. D’un côté, LinkedIn c’est cette gigantesque base de profils mis à jour très régulièrement par chacun d’entre-nous ! Et de l’autre, LinkedIn est de plus en plus pourvu en annonces.

Est-ce que cela vaut le coup d’être présent sur les jobboards ?

Les jobboards promettent au chercheur d’emploi d’accéder à des dizaines voire des centaines de milliers d’offres d’emploi. Ils promettent au recruteur que des dizaines de milliers de candidats consultent les annonces chaque jour. Autrement dit, vous n’allez pas être tout seul sur les jobboards ! La compétition risque d’y être féroce.

Selon le « Jobvite index », 43% des chercheurs d’emploi postulent via les jobboards tandis que seulement 15% des postes sont pourvus grâce à ce canal.  La cooptation représenterait 40% des recrutements. Non seulement recruter les personnes qualifiées via la cooptation prendrait moins de temps mais en plus, ces personnes resteraient plus longtemps à leur poste. 47% des recrutés par cooptation resteraient à leur poste plus de 3 ans, contre 14% des recrutés via les jobboards.

C’est important d’être présent car:

  1. On ne sait jamais ! Autant vous donner toutes les chances !
  2. Vous pouvez souvent placer des alertes pour recevoir des annonces répondant à vos critères. A vous de répondre très vite (dans les 24 heures, et à condition que vous correspondiez à au moins 80% du descriptif de l’annonce) ! Mais sans y passer des heures ! Fixez vous par exemple 20 minutes maximum pour répondre à une annonce. Attention, les alertes ne vous informent pas obligatoirement de toutes les offres interessantes pour vous, il est important une fois par semaine de vous connecter au jobboard et de lancer vous même des recherches.
  3. Certains jobbboards distillent beaucoup de conseils intéressants pour vous aider dans votre démarche de recherche d’emploi.
  4. Certains jobboards généralistes sont presque incontournables et certains jobboards spécialisés peuvent s’avérer décisifs dans votre recherche et pertinents vis à vis de votre secteur, vos cibles (secteur, entreprises, régions, villes), votre statut. Notez par exemple Monster qui classe les offres d’emploi par fonction, par ville, et aussi par entreprise.

Il existe des milliers de jobboards. A vous de trouver la poignée (une petite dizaine maximum) que vous allez choisir avec soin en fonction de votre projet professionnel.

Faut-il passer beaucoup de temps sur les jobboards ?

En fonction de votre secteur d’activité, de votre âge, de votre statut, vous allez y consacrer plus ou moins de temps. Hervé Bommelaer, consultant en outplacement et en gestion de carrière, préconise au cadre supérieur ou au dirigeant de consacrer 5 à 10% de son temps aux job-boards, et au jeune diplômé, d’y consacrer un tiers de son temps.

Certains considèrent que répondre à une annonce sur un jobboard est une véritable perte de temps

Lou Adler, auteur de « The Essential Guide for Hiring & Getting Hired » considère que répondre à une offre d’emploi est la façon la moins efficace de décrocher un nouveau job, et que finalement, répondre à une annonce d’emploi est une véritable perte de temps.

Dans l’article « Why Responding to a Job Posting is a Waste of Time« , Lou Adler précise qu’une personne recommandée à un recruteur par une source fiable a 20 fois plus de chances d’être retenue qu’une personne ayant répondu à une annonce. Pour une raison principale : chaque offre d’emploi ne fait pas l’objet d’une annonce. La plupart du temps, les candidats sont trouvés grâce au programme de cooptation avant même que l’annonce ne paraisse. Et même si l’annonce paraît, les personnes repérées avant la parution, sont placées en haut de la pile !

Lou explique également qu’une personne dont le profil LinkedIn a été trouvé grâce à une recherche menée sur Google a 5 fois plus de chances d’être retenue qu’une personne qui postule directement à une annonce. La plupart des recruteurs réalisent leur recherche dans leurs bases de données ou sur LinkedIn dans le but de trouver des personnes qui correspondent au mieux aux postes à pourvoir. Souvent, cette recherche est menée avant toute publication d’annonce. Les chercheurs d’emploi doivent optimiser leur profil LinkedIn pour être trouvé de cette manière.

Le jobboard vous expose à une très grosse concurrence pour un résultat incertain.

Alors, où porter majoritairement vos efforts ?

Aujourd’hui, pour retenir l’attention des recruteurs, il faut utiliser d’autres canaux qui vont au delà de la simple utilisation des jobboards. Les professionnels du recrutement (DRH, chasseurs de têtes, consultants RH, chargés RH… ) sont désormais présents et très actifs sur LinkedIn, Xing, Twitter. Les recruteurs innovent de plus en plus. On les trouve même maintenant sur Instagram, Snapchat, TikTok… 

Certains jobboards annoncent que vous allez accéder à énormément d’offres. Cela peut créer le sentiment que toutes les offres du marché sont là et vous attendent. Certes les jobboards couvrent 85% du marché visible ! Mais comme le marché visible ne représente que 20% du marché global, on comprend l’intérêt d’utiliser la démarche Réseau et les réseaux sociaux (et plus particulièrement LinkedIn) pour vous rendre visible sur le marché caché qui regorge d’opportunités !

Trouver le bon job : pour en savoir +

Comment réaliser un profil LinkedIn parfait ?

Les secrets pour se présenter efficacement

Nos offres

Consultez nos offres d’accompagnement pour trouver rapidement votre nouveau poste !

Suivez-nous

Suivez Orgaphenix sur LinkedInYoutubeFacebookInstagram, ou Twitter.

4 réflexions au sujet de “Jobboard : qu’est-ce que c’est ? Exemples”

Laisser un commentaire

Philippe Douale

Expert en évolution professionnelle, LinkedIn & Networking

Philippe accompagne les cadres et les dirigeants, en évolution professionnelle, pour trouver leur prochain poste, en outplacement complet (6 mois, 9 mois, un an, où jusqu’à la fin de la période d’essai), ou en outplacement en version accélérée (3 mois).
Philippe propose également des accompagnements spécialisés sur votre profil LinkedIn, que vous désiriez utiliser celui-ci pour trouver votre prochain poste, faire décoller votre business en tant que freelance, ou soigner votre image professionnelle en tant que dirigeant en poste.
Si vous êtes freelance, ou souhaitez le devenir, Philippe vous accompagne pour prendre ou reprendre un bon départ et faire décoller votre activité.

Partagez
Tweetez
Partagez