Comment développer votre Réseau avec LinkedIn ?

A la recherche d’un nouveau job, comment développer votre Réseau avec LinkedIn ? Faut-il vous connecter à tout le monde ou faut-il au contraire privilégier la qualité à la quantité ? Certains vous conseillent de vous connecter sur LinkedIn uniquement aux personnes que vous connaissez, aux personnes que vous avez rencontrées dans la vraie vie, alors que d’autres vous conseillent de vous connecter au plus grand nombre. Qui croire ? En réalité, cela dépend du contexte et des objectifs que vous visez. La réponse est donc différente pour chacun !

Définissez votre stratégie !

Considérons ici uniquement le contexte de la recherche d’emploi. En choisissant d’être présent sur LinkedIn, j’identifie alors quatre objectifs que vous pouvez choisir de viser et uniquement quatre. Vous n’êtes pas obligé de viser les quatre mais bien entendu, si vous souhaitez optimiser vos chances d’accélérer votre recherche d’emploi en utilisant LinkedIn, je vous recommande de tous les viser. En choisissant de viser tel ou tel objectif, cela a des conséquences sur la manière avec laquelle vous développez votre Réseau.

Objectif n°1 : faire de LinkedIn un soutien à votre démarche Réseau

Le premier objectif que vous pouvez décider de viser en étant présent sur LinkedIn consiste à utiliser l’outil LinkedIn comme un soutien à votre démarche Réseau classique. Vous rencontrez de nouvelles personnes dans la vraie vie, de la part d’un connecteur, et ainsi petit à petit, un par un, vous augmentez votre nombre de relations dans LinkedIn. Votre réseau se développe progressivement au gré de vos rencontres dans la vraie vie.

Objectif n°2 : faire partie des premiers résultats de recherche des recruteurs

En étant présent sur LinkedIn, le deuxième objectif que vous pouvez viser consiste à vouloir faire partie des premiers résultats de recherche des professionnels du recrutement. Une fois votre profil bien renseigné, votre objectif consiste à faire partie des premiers résultats de recherche des professionnels du recrutement qui souhaitent repérer des candidats ayant votre expérience et vos compétences. Pour cela, ils saisissent dans le moteur de recherche LinkedIn en moyenne cinq ou six mots clés correspondant aux compétences ciblées.

Le but de jeu est de faire partie des premiers résultats de recherche de ces professionnels du recrutement : DRH, chasseurs de têtes mais aussi et surtout les consultants RH et les chargés RH car ce sont eux qui mènent majoritairement les recherches sur LinkedIn. Concrètement cela consiste à viser faire partie des 2 ou 3 premières pages de leurs résultats de recherche, si ce n’est la première page !

Pour que cela marche, il faut non seulement que votre profil soit complet mais en plus, vous devez vous connecter dans LinkedIn directement à un maximum de ces professionnels afin de faire partie de leur cercle de relations de niveau 1.

Si vous visez cet objectif n°2, n’hésitez pas à vous connecter à plusieurs centaines de recruteurs sur LinkedIn.

Objectif n°3 : vous faire repérer

Sur LinkedIn, vous pouvez également attirer l’attention sur vous. Grâce à votre activité sur LinkedIn, par exemple, en relayant régulièrement du contenu de qualité sur votre secteur, sur votre métier, ou encore en publiant votre propre contenu, vous pouvez intéresser les autres membres et susciter chez eux l’envie de vous rencontrer pour faire connaissance, puis leur donner éventuellement envie de vous recruter.

Si vous visez cet objectif n°3, cela vous impose inéluctablement de vous connecter au plus grand nombre, 1000, 2000, 5000 contacts et plus.

En effet, plus vous serez en relation directe avec un grand nombre de personnes, plus vous avez de chance de toucher, d’intéresser de personnes, et donc plus vous allez vous créer des opportunités.

Objectif n°4 : soigner votre image de marque, votre personal branding.

Enfin, vous pouvez également décider de viser l’objectif numéro 4, qui consiste pour beaucoup de cadres et dirigeants, à soigner votre image de marque, votre personal branding.

Si vous visez cet objectif sur LinkedIn, alors d’une certaine manière cela vous oblige à avoir plus de 500 contacts, parce qu’en dessous on se dit que vous n’avez pas un grand relationnel, et aussi d’une certaine façon cela vous pousse à vous abonner à un compte Premium (mais de toute façon vous savez déjà que dans le cadre d’une recherche d’emploi, c’est indispensable !).

Une fois votre profil complet (Lisez aussi « la recette pour obtenir un profil complet« ), vous commencez à vous connecter à vos relations et à développer votre réseau. Le premier objectif est d’atteindre le fameux + de 500, qui indique que vous avez plus de 500 contacts. Bien entendu vous sélectionnez les personnes avec qui vous rentrez en contact, mais ne confondez pas vos amis, les personnes que vous connaissez bien avec le nombre de vos contacts LinkedIn.

Ne confondez surtout pas votre carnet d’adresses avec vos relations sur LinkedIn !

Certes, il existerait une limite cognitive au nombre de personnes avec qui vous pouvez entretenir des relations sociales suivies, mais personne ne vous demande de tisser des liens durables ou fréquents avec l’ensemble de vos contacts sur LinkedIn. L’anthropologue britannique Robin Dunbar, a théorisé cette limite. Le nombre de Dunbar indique le nombre maximum de personnes avec qui quelqu’un peut maintenir des relations sociales stables. Il se situerait entre 100 et 230. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, se contenter de vous connecter uniquement avec les personnes avec qui vous entretenez un lien durable, ou même uniquement les personnes que vous avez déjà rencontrées, reviendrait à appuyer des deux pieds sur le frein ! Vous n’utiliseriez pratiquement pas les nombreux leviers que vous permet LinkedIn pour vous créer des pistes et vous offrir des opportunités.

Les informations utiles pour trouver votre prochain job vont provenir de vos liens faibles

L’objectif n’est pas d’apparaître comme quelqu’un de très populaire, même s’il faut reconnaître que désormais, on se dit rapidement de quelqu’un qui présente moins de 500 contacts sur LinkedIn, qu’il n’a pas encore vraiment développé son réseau. L’idée n’est pas non plus d’homogénéiser la qualité des interactions sociales dans votre réseau mais plutôt d’utiliser la théorie de Mark Granovetter, sociologue américain, considéré comme l’un des principaux représentants de la sociologie des réseaux sociaux. Sa théorie est connue sous le nom de la « force des liens faibles ». Un réseau se compose de liens forts et de liens faibles.  Les liens forts sont ceux que l’on a avec des amis proches. Il s’agit de relations soutenues et fréquentes. A l’inverse, les liens faibles sont faits de simples « connaissances ». Etre efficace en Réseau consiste à développer vos liens faibles. Bien sûr, la force de ce lien est faible, mais il constitue une base d’échanges, de rencontres, d’échanges. Le lien faible est bien mieux adapté à l’interaction ou au lien social qu’un lien fort parce que le lien faible est beaucoup plus ouvert et permet de faciliter la circulation de l’information. Les liens forts eux, ont tendance à se refermer sur eux-mêmes. Aussi, si vous vous limitez à 100 ou 230 contacts, vous compromettez gravement vos chances de booster votre recherche d’emploi avec LinkedIn. Cette théorie sur les liens faibles se retrouve dans la recherche d’un emploi. Ce sont généralement vos contacts (liens faibles) et non vos amis (liens forts) qui fournissent l’information utile pour un nouvel emploi. On peut dire que plus un lien est faible, plus il est utile et efficace pour accéder à des ressources sociales qui vous échappent. Les liens faibles qui s’étoffent de plus en plus au fil du temps, et se renouvellent régulièrement, apparaissent comme indispensables aux individus pour saisir des opportunités. Les liens forts évoluent peu. D’après Granovetter, une personne qui utilise ses liens faibles, a potentiellement beaucoup plus d’informations concernant les opportunités d’emploi, qu’une personne qui utilise seulement ses liens forts. Ne comptez pas trop sur vos vrais amis pour trouver un job ou évoluer !

Une fois que votre profil est complet (Lisez aussi « Comment savoir si la force de votre profil est au maximum ?« ), il ne vous reste plus qu’à le rendre actif. Notez au passage que pendant la phase d’élaboration de votre profil, vous règlerez votre compte LinkedIn pour consulter les profils des autres personnes en mode incognito, alors que vous cesserez de masquer votre identité une fois que votre profil est complet.

Etre actif consiste à :

  1. donner, c’est à dire partager de l’information, lancer une discussion, répondre aux questions, intervenir dans les fils de discussion dans les groupes vous concernant, recommander les compétences de vos contacts, écrire des recommandations (bien entendu si vous êtes légitimes pour le faire)
  2. informer de ce que vous faites
  3. vous informer sur ce que deviennent vos connaissances, les féliciter lorsqu’elles obtiennent un nouveau poste
  4. poser vos questions, (sans devenir lourd),
  5. remercier lorsque l’on vous félicite pour une publication ou lorsque l’on vous recommande votre profil ou certaines de vos compétences…

Un message peut atteindre un plus grand nombre de personnes et parcourir une distance sociale plus importante si il s’appuie sur des liens faibles. D’où l’intérêt de développer votre réseau sans limite afin de vous rendre visible et vous faire repérer par un plus grand nombre.

Quand vous aurez plus de 600 ou 700 visites sur votre profil LinkedIn depuis les 90 derniers jours et/ou un SSI supérieur à 60, 70, vous saurez que vous êtes sur la bonne voie ! Jetez régulièrement un œil sur ces indicateurs pour savoir si vous êtes dans la bonne direction !

Apprenez toutes les bonnes pratiques pour vous faire repérer par les recruteurs sur LinkedIn grâce à la formation vidéo en ligne !

Philippe DOUALE

2018-06-20T17:02:10+00:0008/03/18|Networking|0 commentaire

Laisser un commentaire

Partagez
+1
Tweetez
Partagez