Emploi seniors – Non, ce n’est pas mort !

Emploi des Seniors : vous avez l’impression que vous ne retrouverez pas un nouveau job. Détrompez-vous, rien n’est joué. Explications.

On a tous autour de nous l’exemple d’une relation ou d’un membre de notre entourage qui s’est retrouvé sans emploi passée la cinquantaine. Dans bien des cas, cela a pu s’apparenter à un parcours du combattant, voire à une mission impossible diront même certains.

Et voilà qu’aujourd’hui, c’est à votre tour de vous retrouver sans emploi, à plus de 50 ans. Et là, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous rejouer ce film auquel vous avez assisté en spectateur jusqu’alors et penser : « je suis trop vieux », « c’est foutu pour moi », « c’est mort ! ». 

Vous êtes devenu fataliste. Vous avez peur de cet inconnu qui s’annonce, la recherche d’un nouvel emploi. 

Rien n’est perdu pourtant ! Surtout, gardez confiance ! 

Retrouver un emploi passé 50 ans va demander du temps et de l’énergie, d’accord, mais ce n’est certainement pas impossible. 

Cela nécessite de la méthode et de la persévérance. Vous allez, aussi, devoir être convaincu de vos atouts et les faire connaître. Et c’est aussi, et avant tout, une affaire d’état d’esprit. Il n’y a pas de fatalité !

De la méthode pour retrouver un emploi quand on est senior 

De la méthode, il va vous en falloir pour comprendre et apprendre d’abord et pour appliquer ensuite. Le marché du travail des cadres et dirigeants a beaucoup évolué et on ne trouve plus un travail aujourd’hui avec les méthodes du passé. Répondre à des annonces, envoyer des lettres de motivation avec votre CV ne devraient pas être la base de votre démarche : elles n’ont pas (ou peu) de chances d’aboutir face à la multitude de candidatures. 

Passé 50 ans, avant de vous lancer tous azimuts, vous allez devoir commencer par bien préparer votre recherche, bien déterminer vos cibles potentielles avant de les approcher. Pour cela, vous aurez au préalable élaboré votre projet professionnel, celui qui va guider votre démarche. Vous savez, celui dans lequel vous vous projetez pour vos prochaines années d’activité. 

Ensuite, et seulement ensuite, c’est la démarche réseau qui va entrer en jeu. J’ai trop souvent croisé des personnes qui s’étaient d’abord lancé dans la démarche réseau, avec frénésie. Se mettre dans l’action en contactant son réseau peut donner l’impression qu’on va faire bouger les choses et changer la situation. Le constat est malheureusement toujours le même : une action non préparée et non coordonnée ne va pas aboutir et risque de vous conduire à l’épuisement. Sans un réel projet professionnel construit, les personnes reviennent, dépitées, avec la conviction que la démarche réseau, cela ne marche pas. 

C’est pourtant bien par votre réseau que vous allez approcher le marché et affiner votre projet. Et une fois fait, c’est encore grâce au réseau que vous allez rencontrer ceux qui vont vous proposer un poste (si vous cherchez un emploi salarié), ou vous commander des prestations (si vous cherchez à devenir freelance). Quelle est donc bien cette démarche réseau dont nous parlons ici ?

Du bon usage du réseau en recherche d’emploi seniors

Vous avez certainement au fil des années d’exercice dans vos domaines de compétences côtoyé un certain nombre d’autres professionnels qui sont venus nourrir votre réseau professionnel, que ce soit sur LinkedIn ou, selon la bonne vieille méthode, dans votre carnet d’adresse. 

L’un des premiers atouts d’un senior en recherche d’emploi, ce sont, en effet, ses contacts, sa connaissance intrinsèque de l’écosystème, des différents acteurs (clients et/ou fournisseurs, etc), des contraintes dans le domaine,… 

Et là, attention ! La démarche ne consiste certainement pas à contacter de façon méthodique et systématique tout votre réseau, toutes ces relations que vous avez croisées durant votre parcours professionnel. Il ne s’agit pas de les informer que vous êtes désormais « disponible ». Ni de leur demander, non plus, de vous trouver du boulot. Les chances pour qu’une telle démarche aboutisse sont quasi-nulles. Pire : si vous procédez ainsi, vous risquez d’épuiser votre réseau, sans résultat. Et vous aurez perdu la belle confiance en vous qui motivait votre approche au début de la démarche. 

Le réseautage, cela s’apprend, s’exerce et se pratique. Donc, surtout n’hésitez pas à vous documenter, à bien la comprendre. Consacrez-y un peu de temps, avant de vous lancer. Et attendez avant de vous lancer d’être au clair sur votre projet et sur vos atouts pour le mener à bien.

Seniors : rebondir grâce au réseau
Rebondir grâce au Réseau

Un réseau se nourrit, s’alimente pour durer.

Oui, les seniors ont des atouts sur le marché de l’emploi

De plus en plus de voix s’élèvent désormais pour reconnaître la valeur ajoutée à l’emploi des seniors. On parle ici de qualités et compétences, un savant dosage entre « hard skills » et « soft skills » qu’un parcours professionnel bien rempli a généralement permis de développer, au fil du temps. Elles vont s’avérer des atouts précieux à l’embauche d’un senior. 

C’est ce que nous apprend une étude Ipsos conduite en 2022 sur les freins à l’accès des seniors à l’emploi. 

Quels sont les atouts des seniors

Au top 5 des atouts des seniors, figurent : 

  • L’expérience. Les seniors bénéficient souvent d’une expérience, d’une connaissance approfondie de leur domaine d’activité. Ils peuvent ainsi donner une perspective unique et plus étendue aux emplois et tâches qui leur sont confiées,
  • L’expertise. Ils possèdent même une expertise particulière, des compétences spécialisées,  précieuses pour l’entreprise et pour leurs clients,
  • L’autonomie. L’expérience acquise durant leur parcours professionnel permet aux seniors de faire preuve d’autonomie dans son poste et la gestion du quotidien,
  • Le goût de transmettre leur savoir et savoir-faire, dans des actions spécifiques de mentorat ou dans le travail au quotidien, 
  • La capacité de prise de recul couplée à une bonne analyse de la prise de risque. Avoir été confronté à des situations professionnelles diverses et variées, d’avoir vécu des moments complexes, y compris des moments de crise, a permis au senior de développer des aptitudes propices à la prise de recul et à une meilleure appréciation du risque. 

En réalité, on ne peut pas établir la liste exhaustive des atouts des seniors tant elle peut être longue et propre à chacun. Les 5 principaux atouts mentionnés ci-dessus sont ceux communément cités par les deux panels représentatifs des candidats seniors à l’emploi et des recruteurs dans l’étude Ipsos.

Des atouts, les seniors en ont beaucoup plus qu’ils ne le pensent. Il va leur falloir choisir ceux sur lesquels ils vont s’appuyer pour répondre aux besoins de leur interlocuteur, de l’entreprise, de leur client.

Les freins à l’emploi seniors = du bon usage de vos atouts 

C’est certain, il existe un certain nombre de freins perçus à l’emploi de seniors, toujours selon l’étude Ipsos de 2022 ainsi que les données partagées par Pôle Emploi. Parmi les principaux freins figure l’âge du candidat. De tels stéréotypes qui ont la vie dure. Et qu’il va s’agir de le dépasser durant votre recherche.

Prenons un exemple. Les recruteurs citent, selon l’étude Ipsos, comme principal frein à l’emploi des seniors leur difficulté présumée à intégrer des équipes plus jeunes.

Si justement tel n’est pas votre cas, faites-le savoir. Dites-le clairement. 

Comment ? Vous pouvez le faire en mettant en lumière des situations vécues au sein d’équipes de jeunes et les compétences auxquelles vous avez eu recours pour y faire face. Vous avez ainsi développé, au fil de votre carrière, des compétences en matière de gestion des relations interpersonnelles. De telles compétences s’avèrent précieuses dans la gestion des conflits et dans le travail en équipe. 

emploi seniors intégration équipes jeunes
Intégration des seniors au quotidien des équipes

De même, vous avez certainement élaboré, au fil du temps, des stratégies et des mécanismes de gestion du stress propices au maintien d’un environnement de travail positif avec vos jeunes collègues. N’hésitez pas, là encore, à le mettre en avant et à l’illustrer.

Vous pouvez encore évoquer la continuité et la stabilité que vous allez apporter à l’entreprise et à vos clients. C’est une source de différenciation appréciable dans les périodes de changement que de pouvoir compter sur votre engagement. 

Justement, et vous, connaissez-vous vos propres atouts ? Êtes-vous capables d’en parler ?

Soyez convaincu de vos propres atouts

Vous voyez, il ne tient qu’à vous de démontrer que ces freins à l’embauche ne s’appliquent pas à vous. Pas question ici d’énoncer une liste longue comme le bras de toutes vos compétences. Ni d’ailleurs de toutes les situations auxquelles vous avez su faire face. Il s’agit d’être sélectif sur le ou les deux exemples qui vont illustrer votre propos. 

Commencez par établir la liste de tous vos atouts, avant même de vous lancer dans la recherche de votre prochain poste. Tout l’intérêt  va consister à identifier ce qui fait votre différence, votre force sur le marché.

Pour vous, ce pourrait être : votre résistance au stress, votre caractère rassurant. Cela peut aussi être une mobilité géographique retrouvée, votre envie de transmettre aux jeunes générations, …. Vous voyez, la liste est longue et variée. 

Plus vous allez y réfléchir tôt, en amont, plus les arguments vous viendront naturellement. C’est à vous de trouver ce qui fait votre différence. 

N’hésitez pas à interroger deux ou trois personnes de confiance qui vous connaissent bien sur ces qualités qu’elles ont constaté chez vous, qui font votre force. Elles vont vous permettre de dresser une liste plus complète et précise des atouts dont vous disposez, parfois sans en avoir conscience.

Prise de recul du senior
Le senior conscient de ses atouts

Ce sont ces atouts qui vont vous rendre unique aux yeux de vos interlocuteurs, distillés avec justesse et à bon escient. 

Et sachez être convaincant

Une fois que vous êtes convaincu de vos atouts, vous allez pouvoir les mettre en avant et convaincre de votre valeur ajoutée.

Votre communication a désormais pour seul objectif celui de convaincre. Convaincre que vous disposez des compétences et des atouts pour mener à bien votre projet, celui que vous avez élaboré et dans lequel vous croyez. Convaincre que vous êtes la bonne personne, celle capable de répondre à la situation que vivent l’entreprise (pour un poste salarié) ou le client (pour un emploi en freelance).

Et là où vous allez devoir être fin stratège, cela va être de savoir écouter votre interlocuteur pour sortir l’atout qui va faire la différence au moment opportun! Et oui, pour convaincre, il faut écouter ! 

En entretien réseau, cela passe par une phase d’écoute de toutes les suggestions, les conseils que vous prodigue votre interlocuteur. 

Cela vaut aussi pour un entretien de recrutement. Et c’est également transposable si vous vous trouvez face à un prospect.

Ce n’est que par l’écoute que vous allez mieux comprendre la situation concrète que vit l’entreprise en mesurer la portée. Vous aurez alors à décider des atouts vous allez sortir de votre jeu. Ne cédez surtout pas à la tentation de vouloir exposer toutes vos qualités. A sur-argumenter, vos arguments vont perdre du poids et de leur portée.   

En résumé

Vous connaissez sans doute en communication la méthode des 7 C. Pour être entendu, compris et intégré, en un mot, pour être efficace, votre message doit être clair, concis, concret, correct, cohérent, complet et courtois. C’est avec la bonne approche et un état d’esprit ouvert et positif que vous allez trouver votre prochain job. Ne restez pas figé sur ces clichés qui disent qu’on ne vous attend plus sur le marché du travail. Lancez-vous, avec méthode et persévérance. Vous possédez des atouts qu’il vous appartient de sortir à bon escient. Vous allez apporter de la valeur à ceux avec qui vous allez travailler. Et n’hésitez pas à vous faire accompagner durant votre démarche. Cela s’avèrera un support essentiel à la dynamique de votre recherche.  

Laisser un commentaire

Myriam Gaussier

Myriam Gaussier

Experte de la transition professionnelle

Myriam accompagne les cadres et les dirigeants, en transition professionnelle, pour trouver leur prochain poste, en outplacement. Myriam propose également des accompagnements spécialisés sur l’identification et la sécurisation de votre projet professionnel.

Parfaitement bilingue français-anglais, Myriam a l’habitude d’accompagner les cadres et dirigeants, étrangers vivants en France ou expatriés souhaitant revenir en France. Elle les aide à trouver ou retrouver leur place sur le marché français.

Nos accompagnements

Partagez
Tweetez
Partagez