Outplacement : comment sélectionner votre consultant ?

Vous allez quitter votre emploi. Vous avez fait inclure dans votre package de départ une mission d’outplacement destinée à vous faire rebondir dans les meilleurs délais ou vous allez financer vous-même cette aide précieuse. Mais comment allez-vous choisir ce partenaire ? Voici quelques conseils pour trouver le spécialiste qui vous correspond. 

1. Consultant en outplacement, pas psy

Quitter une entreprise est souvent un moment douloureux, surtout quand il s’agit d’un départ subi sans beaucoup d’explications ou pour des raisons qui vous échappent : changement de stratégie, restructuration, suppression de votre direction ou de votre mission et hop, tout s’écroule. Votre niveau hiérarchique, vos états de service, votre implication, vos qualités humaines, tout ça est balayé et peut se transformer en une profonde frustration, voire en dépression. 

C’est le moment de vous faire aider, sur le plan professionnel mais aussi personnel, si vous en ressentez le besoin. Mais attention : pas de mélange des genres. La personne impliquée dans votre devenir professionnel n’est pas votre psy. Par exemple, si vous êtes en burn-out, ce n’est pas le moment de démarrer l’outplacement mais plutôt celui de consulter un spécialiste pour vous aider à gérer cette situation.

2. Un partenaire à la méthode éprouvée

En optant pour un outplacement, vous choisissez d’être accompagné dans votre transition professionnelle selon une méthode éprouvée. Le consultant en outplacement est censé vous expliciter le parcours qu’il vous propose, depuis les bilans personnel et professionnel, jusqu’à la prise de poste, en passant par la définition de votre projet professionnel de manière claire et précise, la stratégie de recherche, la préparation à la démarche Réseau, le suivi de celle-ci, la préparation aux entretiens, votre présence sur LinkedIn.

Aujourd’hui une recherche d’emploi ne s’improvise pas, elle nécessite rigueur, méthode, organisation. Il est devenu indispensable de professionnaliser votre démarche. La méthode vous permettra de trouver la meilleure option pour vous, en termes d’emploi et d’épanouissement.

3. Un professionnel en prise avec les réalités du monde contemporain

Autre critère de sélection : la capacité de votre consultant à vous projeter dans le monde tel qu’il est. Il faut désormais compter sur une présence digitale aux petits oignons pour espérer rebondir dans un temps court : profil Linkedin incontournable ! Parfois compte Twitter… : votre présence numérique est un atout indiscutable. Alors si vous n’avez pas grandi avec Internet, vérifiez bien que votre consultant maîtrise l’ensemble de ces techniques et saura vous les faire partager.

4. Un spécialiste de la démarche Réseau

Vous n’êtes pas le premier à être accompagné. Et c’est un plus car vous allez rapidement mesurer la capacité de votre consultant à établir des ponts entre ses différents clients, anciens et actuels. 

Dès la phase d’élaboration de votre projet professionnel, vous allez devoir rencontrer des personnes capables de vous préciser les contours, les avantages et les contraintes de l’activité à laquelle vous pensez. S’il le peut, votre sparring partner n’hésitera pas à puiser dans son carnet d’adresses pour vous donner un coup de pouce.

Idem dans le test de votre idée initiale, l’ajustement de votre positionnement sur le marché et la création de vos offres, si vous souhaitez vous reconvertir comme freelance.

Dès la phase d’élaboration de votre projet professionnel, vous allez devoir rencontrer des personnes capables de vous préciser les contours, les avantages et les contraintes de l’activité à laquelle vous pensez. S’il le peut, votre sparring partner n’hésitera pas à puiser dans son carnet d’adresses pour vous donner un coup de pouce.

Idem dans le test de votre idée initiale, l’ajustement de votre positionnement sur le marché et la création de vos offres, si vous souhaitez vous reconvertir comme freelance.

Plus généralement, il vous enseignera la démarche Réseau : démarche Réseau classique pour trouver un job, ou business networking si vous souhaitez devenir indépendant.

Spécialiste du réseauting, votre consultant saura vous former et vous suivre tout au long de votre démarche Réseau. 

5. Celui avec lequel vous vous sentez bien

Dernier point : avant de signer votre mission d’outplacement, échangez directement avec la personne qui est susceptible de vous suivre car, sur un accompagnement de plusieurs mois, la dimension relationnelle s’avère primordiale. A prestation quasi-équivalente, optez pour celle ou celui avec qui vous vous sentirez le plus à l’aise.

Muni de ces quelques conseils, vous pouvez désormais sélectionner en toute connaissance de cause la personne qui vous permettra de tirer le meilleur parti de votre transition professionnelle. Un moment rare dans votre parcours où vous aurez l’occasion de prendre de la hauteur avant d’enchaîner sur un nouvel emploi. Alors ne gâchez pas cette occasion par une erreur de casting : choisir le bon partenaire est un élément déterminant pour la suite.

Pas d'événement actuellement programmé.

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
Partagez