En démarche Réseau, quittez vos gros sabots !

Aujourd’hui professionnaliser sa démarche de recherche d’emploi est devenu incontournable. Il n’est pourtant pas rare de rencontrer des amateurs. Et vous savez comment on les reconnaît ? Ils ont des gros sabots ! Eh oui, dans sa démarche Réseau, l’amateur a des gros sabots.

Dès qu’il vient de quitter son emploi, il se dépêche de prévenir ses amis, ses proches, ses anciens collègues et il leur fait bien comprendre qu’il est dynamique, motivé, ouvert aux opportunités, prêt à relever un nouveau challenge. Il leur explique bien qu’il est … en recherche d’emploi. Au passage il n’oublie pas de bien égratigner son ancien n+1. Tous le rassurent et lui rétorquent un « t’inquiète pas, dès que j’entends parler d’un poste, je te préviens immédiatement, tu peux compter sur moi ». Bien entendu, 6 mois plus tard, il ne s’est toujours rien passé.

Bien sûr, l’amateur n’a pas pris le temps de se préparer. Il n’a pas de pitch. Disons, qu’il pense ne pas en avoir besoin. En quand il se présente, ça dure, ça dure et … ça dure. Il parle vite, très vite, trop vite et trop longtemps. Même quand il s’agit de chercher un poste identique à celui qu’il avait précédemment, il n’est pas prêt à communiquer. Bref, il se grille auprès de tout le monde et ne donne pas envie aux autres de l’aider.

L’amateur va souvent se risquer à élargir son terrain de chasse. Oui, il va vite vous expliquer qu’il est très intelligent, très talentueux, qu’il a développé de très nombreuses compétences pendant toutes ces longues années, que celles-ci sont tout à fait transférables dans d’autres secteurs d’activités… oui mais lesquels ? Il ne sait pas ou alors préparez-vous à entendre une liste interminable qui part dans tous les sens. Disons, que d’une certaine manière, il attends des autres qu’ils fassent le tri dans ses idées, à sa place.

C’est aussi cela l’amateur dans la démarche Réseau. Soit il n’a pas de projet, soit il en a plusieurs et quand il vous dit qu’il a un projet, en réalité il y en a deux ou trois à peine cachés non loin derrière.

Et puis à un moment donné, l’amateur craque pendant l’entretien Réseau et vous lance un : « Et d’ici 2 ou 3 mois, il n’y aura pas un poste chez vous pour moi ? » ou « vous pensez qu’il y aura des opportunités chez vous les prochains mois ? ».

Bien sûr il ne vous donne pas de carte de visite. Un amateur qui se respecte ne communique pas de carte de visite lors d’un entretien Réseau. Non, il n’en a pas besoin ou alors il pense que c’est passé de mode !

Et puis pour finir, il a bien sûr son CV avec lui lors de l’entretien Réseau et guette la moindre opportunité pour le communiquer à son interlocuteur.

Oui l’amateur en démarche Réseau a de gros sabots et une très belle étiquette de chercheur d’emploi sur le front. On ne le répétera jamais assez : la démarche Réseau, ça s’apprend ! Et mieux vaut bien se préparer avant de s’y lancer, au risque de vous carboniser auprès de vos contacts. En France, c’est comme cela, vous cherchez un job mais vous ne devez pas adopter la posture de celui qui en cherche un !

2 réflexions au sujet de “En démarche Réseau, quittez vos gros sabots !”

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
Partagez