Ne comptez pas sur vos vrais amis pour trouver un job !

Vos vrais amis ne sont pas très utiles à votre carrière !

Vos amis, vos « vrais » amis ne vous sont pas d’une grande aide pour votre carrière. Si vous vous retrouvez au chômage, ou si vous vous ennuyez au travail, il ne faut pas trop compter sur eux. Pourtant, en cas de coup dur, vous souhaitez justement pouvoir compter sur eux et c’est tout naturellement vers eux que vous avez envie de vous tourner en cas de coup dur. D’ailleurs, vous vous dites sans doute qu’en de telles situations, si vous ne pouvez pas compter sur eux, c’est que ce ne sont peut-être pas de « vrais » amis.

La théorie des liens faibles du sociologue américain Mark Granovetter – la force des liens faibles

En réalité ils n’ont pas vraiment les moyens de vous aider. C’est ce que nous apprend la théorie des liens faibles, du sociologue américain Mark Granovetter, qui officiait à l’université d’Harvard à la fin des années 70. Son étude a montré que le réseau fonctionne beaucoup plus avec des liens faibles qu’avec des liens forts.

Les liens forts, ce sont les personnes qui sont proches de vous, les personnes que vous connaissez bien, la famille proche, les amis proches etc… Il s’avère que le réseau avec ces gens là, ne fonctionne pas très très bien. D’une part, ils ne sont pas très nombreux et d’autre part, ils ne sont pas connectés avec les univers qui vous intéressent.

En revanche les liens faibles qui sont les gens que vous ne connaissez pas très bien et qui ne vous connaissent pas très bien, sont beaucoup plus efficaces dans la démarche Réseau. Ils ont moins d’a priori personnels. Ils sont beaucoup plus nombreux et beaucoup plus connectés aux domaines qui vous intéressent dans la mesure où ils sont plus nombreux et que vous les ciblez.

Les « liens faibles » se révèlent être les meilleurs réseauteurs et connecteurs.

Dans les liens faibles, il y a les gens qu’on connait un peu et qui nous connaissent un peu, mais il y a les gens qui ne nous connaissent pas encore et que l’on va rencontrer grâce à un connecteur, c’est à dire une personne qui va vous mettre en contact avec ces personnes. Le connecteur c’est la personne qui va vous mettre en contact avec un lien faible.

Faire confiance à vos liens forts (amis, famille, relations proches) est un leurre. En réalité, ce ne sont pas vos liens forts qui vont vous donner les informations pour trouver le job de vos rêves. Bien souvent ce sont vos liens faibles. Les liens faibles se révèlent être les meilleurs réseauteurs et connecteurs.

Vous partager quasiment les mêmes informations avec vos liens forts, alors que les nouvelles informations vont provenir de vos plus lointains contacts.

Il faut favoriser et cibler vos liens faibles.

Sur la figure ci-dessous vous êtes tout seul à gauche. Vous avez ensuite immédiatement à votre droite, en liaison directe, vos liens forts, vos amis, éventuellement des gens de votre famille, d’anciens collègues, vos collègues actuels, les gens avec qui vous étiez en formation etc, c’est ce que l’on appelle votre cercle de niveau 1. Ces gens là, connaissent eux, d’autres personnes, qui elles ne vous connaissent pas, c’est votre cercle de niveau 2. Et ainsi de suite se constituent vos cercles de niveau 3, 4, 5, et 6.

Quand vous activez votre Réseau, bien entendu vous commencez par solliciter vos liens forts, votre cercle de niveau 1. L’idée c’est vraiment, très rapidement de sortir de votre réseau proche pour solliciter de fil en aiguille, votre réseau de niveau 2, 3, 4 et 5.

Beaucoup d’apprentis Réseauteurs ont peur de renouer avec d’anciennes relations : ils craignent d’être rejetés ou d’avoir été oubliés. L’expérience montre que les retrouvailles ainsi provoquées suscitent de très bonnes surprises. Simplement parce que vous faites partie de l’histoire des personnes recontactes et que celles-ci sont réellement contentes de vous revoir.

En ce qui concerne les gens que vous ne connaissez pas, le fait de bénéficier d’une recommandation vous permet de ne pas être un total inconnu mais la relation d’une relation, ce qui constitue une situation beaucoup plus confortable. Par ailleurs, si le fait d’être la connaissance d’une relation commune vous ouvre beaucoup de portes, c’est votre personnalité et votre professionnalisme qui vont vous permettre de bénéficier d’un échange fructueux et durable avec votre interlocuteur.

Se cantonner à vos proches, vos amis, votre famille, vos collègues, c’est autre erreur de débutant ! Faire confiance à vos liens forts, c’est un leurre !

En réalité ce ne sont pas vos liens forts qui vont vous donner les informations pertinentes pour trouver le job de vos rêves. Bien souvent ce sont vos liens faibles.

De la théorie des liens forts et faibles que Mark Granovetter a énoncée en 1973, retenez bien que :

  1. Les liens forts sont ceux avec qui l’on entretient des relations soutenues et fréquentes, c’est votre famille, vos amis, vos collègues actuels, vos anciens collègues, les gens avec qui vous étiez en formation
  2. Les liens faibles sont les contacts avec qui l’on échange le moins souvent, les gens que vous ne connaissez pas encore
  3. Les liens faibles étant beaucoup plus nombreux que les liens forts,  ils ont plus de chances d’évoluer dans des cercles différents des vôtres. Ils auront donc accès à des informations différentes de celles qui seront reçues par vos liens forts.
  4. Ce sont les liens faibles qui vont vous communiquer les informations pertinentes pour vous permettre d’obtenir votre nouveau job, ce ne sont pas vos liens forts !

Conclusion : commencer bien sûr par activer votre Réseau en commençant par vos liens forts avant rapidement de réseauter au sein de vos liens faibles !

Vous le constatez, ce ne sont véritablement pas vos amis qui vont vous êtres précieux dans votre progression de carrière.

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
Partagez