Le succès de votre recherche d’emploi passe par bien comprendre comment les entreprises recrutent.
En effet, dans leur processus de recrutement, les entreprises cherchent en priorité à recruter en utilisant leur réseau  : cooptation, anciens prestataires, clients ou fournisseurs, camarades de formation, famille ou amis. C’est gratuit et elles bénéficient ainsi de la recommandation d’un proche, ce qui leur inspire confiance. En général, quand un manager a besoin de recruter au sein de son équipe, il n’en parle pas tout de suite à son DRH. Il préfère tout d’abord évoquer le sujet autour de lui afin de commencer à sélectionner des candidats qui lui sont recommandés par son Réseau professionnel. S’il ne trouve pas vraiment, alors c’est seulement à ce moment là qu’il en parlera à son DRH qui lui aussi, cherchera dans son Réseau professionnel.
A ce stade, tant qu’aucune annonce n’est publiée, nous avons affaire à ce l’on appelle le marché caché qui regorge d’opportunités ! Pour un cadre expérimenté, en fonction de son âge, le marché caché représente environ 70% de ses opportunités de futur job. La démarche Réseau est la seule technique pour accéder efficacement à ce marché caché ! Un cadre qui ignore cette technique passe automatiquement à côté de d’un gigantesque vivier d’opportunités ! Autrement dit, n’attendez pas passivement que l’on vous propose éventuellement quelquechose. Passez à l’action et rendez-vous visible sur le marché caché grâce à la démarche Réseau, grâce aux associations d’anciens élèves, grâce à votre participation régulière à différentes conférences.
Si l’entreprise n’a pas obtenu les résultats attendus lors de cette première étape, elle va ensuite décider de dépenser de l’argent soit en passant une annonce soit en faisant appel à un cabinet de chasseurs de têtes. Passer une annonce sur un jobboard n’est pas cher (Lire aussi « Qu’est-ce qu’un jobboard ? » et « Quelle place réserver aux jobboards au sein de votre stratégie de recherche d’emploi ? » ). D’où l’intérêt pour vous d’être présent sur quelques-uns en y déposant votre CV et aussi en créant quelques alertes pour recevoir les annonces qui vous correspondent. A ce propos, lorsque vous recevez une annonce, commencez par évaluer à quel point vous correspondez à celle-ci. En dessous de 80% laissez tomber ! Au dessus, répondez-y et surtout répondez-y tout de suite sans même remettre au lendemain ! Et ne consacrez pas un temps infini sur ces annonces car d’une part cela ne correspond qu’à 10 à 15% de vos opportunités et d’autre part, vous êtes ici dans l’Océan rouge : trop de compétition ! Il y a bien trop peu de chances que vous trouviez votre best-job grâce aux annonces, un job peut-être, votre best-job sûrement pas.
Si à l’issue de cette deuxième étape, l’entreprise n’a toujours pas trouvé, c’est que très probablement le profil qu’elle recherche, n’est pas en recherche active. Par conséquent, elle vont faire appel à un cabinet de chasseurs de têtes pour débusquer les bons profils (regardez aussi l’interview de Nicolas Pavesi, chasseur de têtes). Cette troisième étape, la plus chère pour l’entreprise, ne correspond qu’à 10 à 15% de vos opportunités.
Philippe DOUALE