Développé aux Etats-Unis dans les années 60 pour de hauts dirigeants licenciés, l’outplacement, ou reclassement externe, se démocratise. Dans un contexte de forte mobilité professionnelle, cet accompagnement permet à bon nombre de cadres de rebondir dans un délai raisonnable. Et voici pourquoi.

L’outplacement, gage d’une mobilité réussie

Volontaire ou subie, la mobilité professionnelle est devenue la norme dans notre pays. Dans son Panorama des mobilités des cadres, édition 2017, l’APEC souligne que 64% des cadres envisagent de quitter leur emploi actuel dans les 3 ans à venir. Mais changer d’entreprise, de métier, de statut, présente toujours un risque. Alors autant s’y préparer.

L’outplacement peut s’avérer la bonne option. Cet accompagnement destiné aux cadres « en transition de carrière » est réalisé par des professionnels maîtrisant les techniques de développement personnel et de recherche d’emploi.

Leur objectif ? Vous permettre de concrétiser un projet professionnel en phase avec vos priorités.

Celles-ci sont plurielles et varient selon l’âge, comme le confirme l’APEC : les moins de 30 ans mettent en avant le souhait d’une revalorisation salariale et un besoin de changement quand leurs aînés évoquent l’impossibilité d’évoluer au sein de leur entreprise ou des conditions de travail dégradées.

Le délai de rebond devient une variable essentielle car les indemnités liées à la perte d’emploi ne sont pas éternelles.

Vous rendre lisible et visible  

Après vous avoir aidé à mieux vous connaître, à clarifier vos objectifs, à identifier vos compétences, vos qualités, vos talents, à définir votre projet professionnel de manière unique, claire et précise, votre outplaceur va vous permettre d’optimiser votre recherche d’emploi par le recours aux techniques actuelles les plus pertinentes.

Le networking fait partie désormais de ces incontournables. Défini par Hervé Bommelaer, pionnier de la démarche réseau en France et outplaceur, le networking sert à « vous rendre lisible et visible dans un écosystème défini par un projet et des cibles ». Ainsi vous allez progressivement élargir votre réseau et vous rendre visible et lisible du marché caché qui regorge d’opportunités.

L’outplacement : un formidable accélérateur de carrière

Trop beau pour être vrai ? Alors reportez-vous à la dernière enquête disponible du Syntec qui publie chaque année les résultats de l’outplacement individuel réalisé par une vingtaine de cabinets spécialisés.

En résumé, l’outplacement s’avère un formidable accélérateur de carrière. Il serait dommage d’y renoncer, notamment pour une question de coût. Là-encore, des solutions existent. Commencez par sonder votre DRH. La plupart des entreprises sont désormais prêtes à financer une mission d’outplacement, a fortiori si elles sont à l’origine de la rupture du contrat de travail.

Alors prêt à vous lancer ? Découvrez notre offre d’accompagnement et accélérez véritablement votre recherche d’emploi grâce aux bonnes techniques et aux méthodes éprouvées.

Philippe DOUALE